Pour la quarante-cinquième année de son histoire, Formula Renault 2.0 a offert un spectacle formidable tout en permettant aux jeunes espoirs de faire leurs gammes au sein de catégories parmi les plus compétitives en sport automobile. Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) et Dan Wells (BlackArts Racing by KCMG) se sont illustrés en obtenant les titres, tout comme Jack Aitken (Koiranen GP), qui succède à Nyck de Vries au palmarès de l’Eurocup Formula Renault 2.0 et de la Formula Renault 2.0 ALPS.

JACK AITKEN À LA CONQUÊTE DE L’EUROCUP FORMULA RENAULT 2.0

Fait historique dans l’école des champions promue par Renault Sport, huit pilotes différents sont montés sur la plus haute marche du podium en 2015. Et tous pouvaient encore prétendre au sacre lors de la finale organisée sur le Circuito de Jerez !

Leader d’entrée à la faveur de deux victoires à Motorland Aragón et d’une sur le Hungaroring, Louis Delétraz possédait l’avantage avant que l’outsider Jack Aitken lui ravisse les commandes grâce à un doublé le samedi à Jerez. Deux succès qui s’ajoutaient à ceux acquis à Budapest, à Silverstone et au Nürburgring.

Si Anthoine Hubert (Tech 1 Racing), Jake Hughes (Koiranen GP), Ukyo Sasahara (ART Junior Team), Dennis Olsen (Manor MP Motorsport) et Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) étaient alors éliminés de la course au titre, ce dernier remportait l’épreuve dominicale durant laquelle Louis Delétraz et Kevin Jörg ne parvenaient pas à inverser la tendance. Les Suisses se consolaient en offrant à Josef Kaufmann Racing un nouveau trophée dans la discipline.

En succédant à des pilotes tels que Felipe Massa, Kamui Kobayashi, Filipe Albuquerque, Brendon Hartley, Valtteri Bottas, Robin Frijns, Stoffel Vandoorne ou encore Pierre Gasly au palmarès de la catégorie, Jack Aitken devenait le premier britannique à être sacré depuis James Matthews en 1994 ! Le rookie de l’année, Harrison Scott (AVF) tentera peut-être de l’imiter en 2016.

JACK AITKEN RÉALISE LE DOUBLÉ AVEC LA FORMULA RENAULT 2.0 ALPS

Dans une Formula Renault 2.0 ALPS toujours plus disputée, sept pilotes différents s’imposaient en 2015. Vainqueur de trois des quatre premières courses, Anthoine Hubert était transparent au classement en raison de son statut de « wild-card ». Vainqueur à Imola, Jack Aitken en profitait pour émerger en tête puis réaliser un doublé au Red Bull Ring avant de devoir céder du terrain à Jake Hughes après une blessure à Monza.

En parallèle, Thiago Vivacqua (JD Motorsport), Matevos Isaakyan (JD Motorsport), Stefan Riener (Koiranen GP/Fortec Motorsports) et Vasily Romanov (Cram Competition) restaient également en lice jusqu’au meeting final de Jerez. Les wild-cards Anthoine Hubert et Ben Barnicoat l’emportaient en Andalousie devant Jack Aitken, qui privait alors son partenaire du titre grâce à une folle remontée lors de l’ultime épreuve de la saison !

LOUIS DELÉTRAZ SE CONSOLE EN FORMULA RENAULT 2.0 NEC

S’il s’inclinait en Eurocup Formula Renault 2.0, Louis Delétraz pouvait se consoler avec le sacre en Formula Renault 2.0 NEC glané deux semaines plus tôt. Avec neuf succès et douze podiums, le Genevois scellait son titre à Hockenheim grâce à un fantastique triplé pour devancer son équipier Kevin Jörg et Ukyo Sasahara.

Quatrième, Max Defourny (ART Junior Team) était sacré meilleur rookie face au protégé de la Sahara Force India Academy, Jehan Daruvala (Fortec Motorsports), et celui du RACB, Dries Vanthoor (Josef Kaufmann Racing) au terme d’une saison où Josef Kaufmann Racing et ART Junior Team se sont partagés les victoires.

DAN WELLS OUVRE LA NOUVELLE ÈRE DE L’ASIAN FORMULA RENAULT SERIES

En Asian Formula Renault Series, 2015 marquait l’arrivée de la dernière génération de Formula Renault 2.0 sur le continent asiatique. Sacré avec l’ancien modèle, Maxx Ebenal (BlackArts Racing) débutait ce nouveau chapitre en fanfare avec un doublé lors du premier meeting de Zhuhai. Le Canadien allait toutefois voir ses espoirs s’envoler progressivement puisque Dan Wells imprimait son rythme infernal sur la discipline.

Après avoir affûté ses armes face à Oliver Rowland et Daniil Kvyat en Europe en 2011, le Britannique s’était expatrié pour poursuivre sa carrière en Asie et retrouvait Formula Renault 2.0 cette saison. Après un week-end d’adaptation, Dan Wells devenait invincible et signait une série de dix victoires consécutives pour sceller son sacre devant Garnet Patterson (KCMG).

LA MEILLEURE DES « PREPAS »

A l’issue de la saison 2015, de nombreux pilotes de Formula Renault 2.0 ont participé aux Rookie Tests d’autres Championnats, comme Jack Aitken, Jake Hughes, Kevin Jörg, Matevos Isaakyan en GP3, ou Louis Deletraz en DTM.

Tous ont réalisé d’excellentes performances, à l’instar de Jörg et Hughes (respectivement P2 et P3 en classement cumulé), et ont démontré que les épreuves de Formula Renault 2.0 sont l’une des meilleures préparations pour l’avenir de ces jeunes champions. Tout au long de l’année, ils ont été formés à l’exigence sportive et la rigueur technique sur des monoplaces hautement performantes.

Retour en haut