Renault Sport Formula One Team a connu un Grand Prix Heineken d’Italie formateur sur l’Autodromo di Monza. Après un départ inspiré le voyant gagner de nombreuses positions, Jolyon Palmer devait néanmoins renoncer pour raisons de sécurité après un accrochage avec la Sauber de Felipe Nasr, dûment pénalisée. Kevin Magnussen réalisait également un bon envol avant de finir dix-septième.

- Kevin démarrait la course de la vingt et unième position avec des Pirelli supertendres neufs (rouge). Il chaussait des tendres neufs (jaune) au quatorzième passage avant de repasser sur des supertendres neufs au trentième tour.
- Parti vingtième en pneus tendres neufs, Jolyon empruntait la voie des stands dès la fin du deuxième tour pour un nouvel aileron avant, des contrôles et un train de mediums neufs (blanc) après son contact avec la Sauber de Felipe Nasr au deuxième virage après le départ. Il y revenait pour abandonner définitivement au terme du septième tour.

Kevin Magnussen - R.S.16-04 n°20 - Grille : 21e - Arrivée : 17e
« Mon départ était correct, mais il y avait des incidents partout… J’ai pris un meilleur envol que les Sauber qui me précédaient, il a ainsi fallu les contourner, ainsi qu’une autre monoplace sur la grille. Après cela, j’ai pu poursuivre sur ma lancée dans le deuxième virage, mais j’ai dû éviter une voiture qui partait en tête-à-queue après être passée sur l’herbe. Dès lors, cela a été une course calme, légèrement animée au début avec l’une des Manor. C’est dommage de ne pas avoir pu signer un bon résultat aujourd’hui, mais nous en apprenons toujours plus sur la voiture chaque week-end et celui-ci ne fait pas exception. »

Jolyon Palmer - R.S.16-02 n°30 - Grille : 20e - Arrivée : abandon
« J’ai pris un excellent départ en gagnant de nombreuses positions. J’étais à côté de Nasr dans un premier virage sans incident avant qu’il ne décide de me pousser hors piste dans le suivant. Je ne peux pas ni expliquer pourquoi il l’a fait ni imaginer ce qu’il avait en tête. Je suis allé aussi loin que je le pouvais sans risquer un tête-à-queue sur les graviers, mais il m’a tout de même percuté. Il n’y avait pas d’espace et nos courses se sont arrêtées bien trop tôt. De mon point de vue, je sens que je pilote mieux que jamais et j’ai espoir de le démontrer à Singapour. »

Fred Vasseur, Team Principal
« Après les promesses de Spa, Monza s’est révélé être notre défi le plus délicat de l’année. Jolyon a effectué un fantastique départ, mais les actes – punis – de Felipe Nasr lui ont ôté toute possibilité de faire encore mieux. Kevin a fait ce qu’il a pu au volant d’une voiture clairement pas adaptée pour Monza. Nous savions que cette saison, et ce week-end tout particulièrement, serait difficile. Les points positifs ne sont pas facilement visibles en piste, mais se trouvent plutôt dans le travail abattu en coulisses à Enstone et à Viry. Nous savons que nous serons beaucoup plus forts en 2017. Notre objectif immédiat est désormais tourné sur Singapour où nous devrions montrer de meilleures performances qu’ici. »

Retour en haut