Andrea Crugnola et Michele Ferrara ont montré, en Corse, la vitesse de pointe de Clio R3T mais n’ont pu lutter pour la victoire en raison d’une crevaison. Sixième sur la ligne d’arrivée, l’équipage soutenu par Renault Sport Technologies a inscrit les points nécessaires pour viser la deuxième place finale du WRC 3. Le tandem se rendra au Rallye de Catalogne dans cet objectif.

Clio R3T dans le rythme des meilleurs

Pour son retour au calendrier du Championnat du Monde des Rallyes, le Tour de Corse a réservé un programme relevé à ses concurrents. Les trombes d’eau qui se sont abattues sur l’Île de Beauté ont largement perturbé le déroulement de la première journée, amputée d’une de ses trois spéciales. Dans ces conditions, Andrea Crugnola et Michele Ferrara ont démarré en adoptant un rythme prudent. Sur des routes humides, glissantes, ornées de coulées de boue, le tandem italien conservait la Clio R3T sur la route et terminait la première étape dans le top 5, avec l’ambition de hausser le rythme le samedi.

Mais, après l’annulation de l’ES4 et dès le début de l’ES5, une crevaison venait malheureusement contrecarrer les plans d’Andrea Crugnola. Repoussé à plus de trois minutes du leader, il ne perdait pas sa motivation et se relançait. Il terminait la journée avec le troisième temps de l’ES6 en WRC 3. Le lendemain, il montrait encore l’efficacité de Clio R3T, avec le quatrième temps dans l’ES7, avant de signer le meilleur chrono des deux ultimes spéciales de l’épreuve. Il terminait sixième de ce Tour de Corse dans la catégorie WRC 3, lui laissant entrevoir l’espoir de terminer à la deuxième place finale en cas de bon résultat en Catalogne.

« Je suis mitigé, relevait Andrea Crugnola. D’un côté, je suis très heureux d’avoir de nouveau démontré l’excellent niveau de performance de Clio R3T, en signant de très bons temps en spéciales. De l’autre, je suis déçu pour toute l’équipe car cette crevaison a ruiné notre plan de marche. Je ne pense avoir rien touché mais nous y avons perdu beaucoup de temps. Maintenant, le titre n’est plus possible mais je souhaite terminer à la meilleure place possible en WRC 3. »

« La frustration est le maître-mot, confirme Sylvain Alanore, Team Manager Renault Sport Technologies. Nous avions très bien préparé et entamé cette épreuve. Cette crevaison est sortie de nulle part, elle nous a handicapé et nous a fait perdre plus de deux minutes. Malgré ça, Andrea a bien roulé et a ensuite signé deux meilleurs temps. La pointe de vitesse était donc là, il nous a manqué de réussite. Mais le podium final du WRC 3 reste à notre portée. Nous irons en Catalogne dans ce cadre, en espérant terminer en beauté et marquer les esprits. »

Clio R3T European Trophy

Le Tour de Corse comptait également au calendrier du Clio R3T European Trophy, pour les catégories France et Internationale. Dans le Trophy France, la lutte a duré tout le week-end entre les deux meilleurs, et c’est finalement Marvin Sorin qui l’a emporté avec onze secondes d’avance sur Benoît Vaillant. Ce dernier, leader du Trophy France, obtient tout comme Marvin Sorin, le droit de disputer la finale du Rallye Monte-Carlo 2016. En Internationale, Eric Filippi s’est imposé avec une marge conséquente sur Benoît Boulanger et Yannick Wendling. Les équipages ont pu se féliciter à l’arrivée d’avoir complété l’ensemble du parcours maintenu, malgré des conditions extrêmement difficiles.

Classement WRC 3 après le Tour de Corse
1. Quentin Gilbert 100 points (5 résultats)
2. Ole Christian Veiby 75 (5 résultats)
3. Simone Tempestini 62 (5 résultats)
4. Andrea Crugnola 60 (5 résultats)
5. Henri Haapamaki 48 (3 résultats) …

Retour en haut