Dans la foulée de son titre le mois dernier en Renault Sport Trophy, Andrea Pizzitola a remporté une récompense exceptionnelle : participer aux essais de sélection organisés par l’équipe officielle NISMO en Super GT. Afin de l’aider à concrétiser cette opportunité unique de devenir pilote professionnel, Renault Sport Technologies et NISMO ont mis en œuvre toutes les synergies existantes au sein de l’Alliance Renault-Nissan pour lui fournir la meilleure préparation possible. Tout débutait début novembre par un stage en immersion au Training Camp de la GT Academy à Silverstone.

Premières préparations à Silverstone

Sous la houlette des experts du programme NISMO GT Academy, le Montpelliérain bénéficiait d’un entraînement physique et psychologique sur mesure. Durant deux jours, Andrea Pizzitola passait une véritable batterie de tests tout en débutant en parallèle son immersion dans la culture nippone grâce à l’expérience acquise par Jann Mardenborough, vainqueur de la GT Academy en 2011.

Du simulateur à la piste

Au terme de cette étape, le Français mettait en œuvre ses nouvelles compétences au simulateur. Il y affrontait alors deux challenges : le premier où il découvrait le mythique Fuji Speedway à bord de la Nissan GT-R NISMO GT500, avant de rendre visite à une célèbre écurie de Formule 1 pour se concentrer sur la gestion des pneus.

Fort de cet apprentissage, Andrea Pizzitola revêtait pour la première fois la combinaison Sparco Extrema RS-10, réalisée et offerte par Sparco spécialement pour l’occasion, au moment de s’installer dans le baquet d’une Renault Sport R.S. 01 modifiée pour offrir un comportement similaire à celui d’une GT500. Aux côtés des équipes de Renault Sport Technologies rencontrées la veille aux Ulis, la journée d’essais sur le Circuit de Barcelona-Catalunya était consacrée à l’optimisation sur un tour grâce à l’utilisation de gommes tendres Michelin.

Le compte à rebours commence

Mardi, Andrea Pizzitola atterrissait sur le sol japonais et profitait d’une période d’adaptation avant de rencontrer le Président de NISMO, Shoichi Miyatani, mais aussi l’équipe dévouée au GT500 pour ajuster les derniers détails liés à sa position de conduite et un ultime entraînement sur simulateur.

Vendredi, le test de sélection se tiendra au Fuji Speedway. Comme les autres rookies en quête d’un avenir professionnel, Andrea Pizzitola disposera de deux runs au volant d’une GT500 pour faire ses preuves. Le premier roulage permettra de juger de ses compétences sur un long relais, le second de définir sa vitesse pure sur un tour. Deux pilotes réguliers NISMO offriront un point de comparaison avec les rookies.

Andrea Pizzitola : « Toute l’année, je n’ai eu qu’un but : remporter le titre pour participer à ce shoot out avec Nismo. Ce prix était une motivation incroyable et il m’a permis de ne jamais baisser les bras et d’arracher la couronne lors de la finale. Je suis infiniment reconnaissant envers Renault Sport et NISMO pour ce programme de préparation. Il m’a permis de capitaliser mes points forts et de travailler intensément sur d’autres aspects. Désormais, les choses sont simples : je suis un pilote, je veux vivre de ma passion. Pour y parvenir, je vais devoir donner mon maximum pour que NISMO puisse retenir ce dont je suis capable et ce que je peux leur apporter ! »

Retour en haut