Pas de répit pour les World Series by Renault en ce mois de septembre ! À peine revenus de Silverstone, les concurrents prennent la direction d’un autre circuit légendaire de l’histoire de sport automobile : le Nürburgring. Pour ce rendez-vous, le tracé allemand accueillera le Renault Sport Trophy, l’Eurocup Formula Renault 2.0 et les Formula Renault 3.5 Series. Le week-end verra également le retour d’un ancien champion de l’événement Fast, Free, Fun puisque Pierre Gasly sera au volant de l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show. Les invitations gratuites sont disponibles sur www.worldseriesbyrenault.com.

Unanimement appréciée, la piste du Nürburgring rencontre toujours un immense succès. Proposant un défi exigeant, l’Eifel promet des luttes épiques parmi les pilotes des trois catégories organisées par Renault Sport Technologies.

Entre les courses, l’ambiance sera assurée par les cheerleaders des World Series by Renault ou encore les acrobates du Freestyl’air show et du Renault Sport Show. Moment très attendu des meetings Renault, l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show sera mené par Pierre Gasly, deuxième en Formula Renault 3.5 Series l’an passé et vainqueur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2013 !

À deux pas du paddock, les spectateurs n’ayant pas le vertige pourront rejoindre la grande roue pour avoir un panorama unique sur le tracé. Pour les autres, rendez-vous au Village Renault sur la piste de karting, aux simulateurs et au pit-stop challenge parmi de nombreuses animations et expositions, dont celles de Concept Captur, Renault DéZir et du showcar Formula E !

Formula Renault 3.5 Series : batailles à tous les niveaux
Sept concurrents sont encore en lice pour le titre, mais fort d’une série de sept podiums consécutifs, Oliver Rowland (Fortec Motorsports) pourrait en profiter pour faire le trou. Seul à pouvoir lui ravir la tête, Matthieu Vaxiviere (Lotus) a été devancé deux fois par le Britannique de la Racing Steps Foundation le week-end dernier. Le Français du Lotus F1 Team Junior fera son maximum pour inverser la tendance sur le circuit où il avait obtenu son premier podium en 2014.

La lutte pour la troisième place sera tout aussi âpre. Rookie le mieux classé, le pensionnaire du Red Bull Junior Team Dean Stoneman (DAMS) vient de déloger Jazeman Jaafar (Fortec Motorsports). Avec Nyck de Vries (DAMS), membre du McLaren Young Driver Development Programme, Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin) et Egor Orudzhev (Arden Motorsport), ils tenteront de retrouver un podium sur lequel Tio Ellinas (Strakka Racing) et Pietro Fantin (International Draco Racing) se sont invités à Silverstone.

Dans les points sur les six dernières courses, Gustav Malja (Strakka Racing) désirera rattraper ce groupe d’outsiders pour distancer Nicholas Latifi (Arden Motorsport). Derrière eux, Aurélien Panis (Tech 1 Racing) et Roy Nissany (Tech 1 Racing) voudront rester dans le match pour le top dix.

Présent sur le podium l’an passé, Marlon Stockinger (Lotus) reviendra pour confirmer sa vitesse aperçue lors de sa pige en Autriche. Après avoir mis un terme à quatre abandons de suite avec une arrivée dans les points, Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin) espère récidiver. Alfonso Celis (AVF), Beitske Visser (AVF), Bruno Bonifacio (International Draco Racing) viseront quant à eux un coup d’éclat sur le tracé allemand où Yu Kanamaru (Pons Racing) fera ses débuts.

Course 1 : samedi 12 septembre à 13h00
Course 2 : dimanche 13 septembre à 13h00

Eurocup Formula Renault 2.0 : tout repart à zéro
Alors qu’il jouissait d’une confortable marge avant Silverstone, Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) se rendra au Nürburgring avec une avance d’un point sur son équipier Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing). Celui-ci est talonné par les autres vainqueurs de Silverstone, Jack Aitken (Koiranen GP) et Anthoine Hubert (Tech 1 Racing), ainsi que par Jake Hughes (Koiranen GP), toujours dans le top six sur les sept dernières courses.

Derrière ce quinté de tête qui visera la victoire, Ukyo Sasahara (ART Junior Team), de retour sur le podium en Grande-Bretagne, et Dennis Olsen (Manor MP Motorsport) restent en embuscade. Revenus bredouilles de Silverstone, Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) et Matevos Isaakyan (JD Motorsport) tenteront de rebondir.

La lutte entre les deux rookies Harrison Scott (AVF) et Darius Oskoui (ART Junior Team) sera âprement disputée. Le premier voudra confirmer son podium à domicile tandis que le second désire retrouver. Un objectif partagé avec Callan O’Keeffe (Fortec Motorsports) et Ignazio D’Agosto (Manor MP Motorsport). Les deux hommes ont vu revenir Thiago Vivacqua (JD Motorsport) et Martin Kodrić tout près d’eux. Fort de son premier meilleur tour en course, Simon Gachet (Tech 1 Racing) ambitionnera de convertir cette pointe de vitesse en unités importantes.

Hors des points à Silverstone, James Allen et Amaury Richard (ARTA Engineering), Anton De Pasquale (Koiranen GP), Charlie Eastwood (AVF), Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing), Valentin Hasse-Clot (Fortec Motorsports) tenteront de relancer leur saison. Bruno Baptista (Manor MP Motorsport), Christopher Anthony (Manor MP Motorsport) et Nikita Troitskiy (JD Motorsport) rejoindront la catégorie. Les wild-cards Stefan Riener et Daniel Ticktum (Koiranen GP), Ferdinand Habsburg (Fortec Motorsports), Daniel Pronenko (BVM), Max Defourny (ART Junior Team), Vasily Romanov (Cram Motorsport), Pontus Fredricsson (Prizma Motorsport) et les protégés de Sahara Force India et du RACB, Jehan Daruvala (Fortec Motorsports) et Dries Vanthoor (Josef Kaufmann Racing) complèteront le peloton.

Course 1 : samedi 12 septembre à 14h35
Course 2 : dimanche 13 septembre à 14h35

Renault Sport Trophy : le sprint final débute
Auteur d’un score parfait jusqu’à dimanche dernier, Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) a vu Andrea Pizzitola (ART Junior Team) revenir à portée de tir. Tous deux tenteront de s’échapper en Allemagne, où cinquante points seront en jeu avec les pilotes Élite au départ de l’Endurance. Néanmoins, Vittorio Ghirelli (Zele Racing) et David Fumanelli (Oregon Team) voudront rester au contact, tout comme Indy Dontje (ART Junior Team), dorénavant dans le quinté de tête grâce à son podium. Au sein d’un peloton extrêmement compétitif, Nicky Pastorelli (V8 Racing) a également capitalisé sur son podium pour désormais inquiéter Roy Geerts (V8 Racing) et Luciano Bacheta (Oregon Team), partis bredouilles de Silverstone. Derrière, Bas Schothorst (Zele Racing), Federico Leo (V8 Racing), Alan Hellmeister (Oregon Team) et Miguel Ramos (Equipe Verschuur) viseront une remontée fulgurante pour préserver leurs chances.Enfin, Monlau Competicion fera confiance à l’Italienne Michela Cerruti.

En Prestige, six hommes se tiennent en vingt points. Si Diederik Sijthoff (V8 Racing) a conservé in extremis les commandes, le Néerlandais n’a plus qu’une unité d’avance sur Dario Capitanio (Oregon Team), qui chasse un premier succès, et deux sur Niccolò Nalio (Oregon Team), deux fois vainqueur. Auteur d’un double podium, Toni Forné (ART Junior Team) pointe à dix points, quatre devant Max Braams (V8 Racing), seul pilote à avoir toujours intégré le top cinq à chaque course cette saison, sans avoir atteint le podium jusqu’ici. Ce quintette bataillera pour la victoire, tout en surveillant Richard Gonda (ART Junior Team), qui voudra rebondir après Silverstone. Il faudra également tenir Stefano Costantini (V8 Racing), Philippe Bourgois et Andres Mendez (Zele Racing), Jeroen Schothorst et Antonio Coimbra (Equipe Verschuur), ainsi qu’Adalberto Baptista (Oregon Team) à l’oeil puisqu’ils doivent réaliser un coup d’éclat pour rester dans le match.

En Endurance, le nouveau podium du duo David Fumanelli - Dario Capitanio (Oregon Team) leur a permis de conserver les rênes de la catégorie, mais Luciano Bacheta - Niccolò Nalio (Oregon Team) sont dorénavant proches grâce à leur succès britannique. Face aux deux binômes d’Oregon Team, ceux d’ART Junior Team composés d’Indy Dontje - Toni Forné et Richard Gonda - Andrea Pizzitola (ART Junior Team) tenteront de les rattraper.

Les autres équipages mettront les bouchées doubles pour se faire une place sur le podium après avoir obtenu leurs meilleurs résultats, à l’image de Max Braams - Roy Geerts (V8 Racing), Nicky Pastorelli - Diederik Sijthoff (V8 Racing), Bas Schothorst - Andres Mendez (Zele Racing) et Alan Hellmeister - Adalberto Baptista (Oregon Team).

Enfin, après leurs abandons dans le Northamptonshire, Steijn Schothorst - Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur) et Vittorio Ghirelli - Philippe Bourgois (Zele Racing) auront de grosses ambitions, tout comme Antonio Coimbra (Equipe Verschuur) et Stefano Costantini (V8 Racing).

Course Endurance : samedi 12 septembre à 16h00
Course Sprint 1 : dimanche 13 septembre à 11h45
Course Sprint 2 : dimanche 13 septembre à 16h00

Programmation TV / Qualifications sur Youtube
Toutes les épreuves du week-end seront retransmises en live sur l’Eurosport Player. La Formula Renault 3.5 Series sera diffusée en direct sur Eurosport International, Eurosport UK et Eurosport 2 France. Le groupe passera également l’Eurocup Formula Renault 2.0 en différé, tout comme Motors TV pour le Renault Sport Trophy. Les qualifications des trois catégories seront disponibles sur la chaîne Youtube de Renault Sport.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies : « Après Silverstone, c’est un nouveau juge de paix que nous proposons aux concurrents ! Sur ce tracé chargé d’histoire et possédant un climat propice aux nombreux rebondissements, les luttes seront acharnées et les esprits vifs en reprenant le volant après seulement cinq jours de pause ! Les pilotes devront attaquer et soigner leurs sorties de virages sur ce circuit vallonné où les compromis sont essentiels, entre courbes cassantes et rapides. La gestion du DRS devrait être aussi capitale. Avec de nombreuses luttes, les titres sont désormais relancés, les courses devraient être tactiques, spectaculaires et jouer un grand rôle dans le dénouement des World Series by Renault 2015 ! »

Résultats 2014
Formula Renault 3.5 Series
Qualifs 1 : C. Sainz (ESP) 1’40’’820.
Course 1 : 1. C. Sainz (ESP) – 2. R. Merhi (ESP) – 3. S. Sirotkin (RUS)
Qualifs 2 : R. Merhi (ESP) 1’59’’409.
Course 2 : 1. R. Merhi (ESP) – 2. M. Vaxiviere (FRA) – 3. M. Stockinger (PHI)
Eurocup Formula Renault 2.0
Qualifs 1 : A. Albon (THA) 1’55’’808.
Course 1 : 1. N. de Vries (NED) – 2. A. Albon (THA) – 3. J. Aitken (GBR)
Qualifs 2 : D. Olsen (NOR) 2’12’’836.
Course 2 : 1. D. Olsen (NOR) – 2. C. Leclerc (MON) – 3. I. D’Agosto (ITA)

Programme

Retour en haut