Très apprécié des spectateurs, le Renault Sport Show est reconnu comme un des moments incontournables des World Series by Renault. Entre les courses, les Mégane R.S. gardent la piste au chaud avec des chorégraphies millimétrées !

Destiné à illustrer les capacités des véhicules de la gamme R.S. aux mains de pilotes professionnels, le Renault Sport Show a vu le jour à Estoril en 2007. Depuis, la formule a régulièrement évolué pour mettre en exergue les différents modèles : Clio, Twingo et Mégane R.S.

« Cette année, nous avons porté l’accent sur les 360° et les dérapages », explique Julien Piguet, le boss de l’agence Driving Evolution. « Avec son surcroit de puissance, Nouvelle Mégane R.S. 265 nous offre plus de possibilités. Nous adaptons également le spectacle aux spécificités des circuits par exemple à Spa-Francorchamps, nous nous sommes produits dans les deux lignes droites pour faire plaisir à un maximum de spectateurs. »

« Pour que le show soit agréable à regarder, la scénarisation est primordiale », poursuit Julien Piguet. « Les mouvements et les alignements sont calés au dixième de seconde. Pour que tout soit parfait, nous nous entrainons avant le début de la saison, puis avant chaque meeting. Nous répétons aussi les enchainements à pied, comme les pilotes de voltige aérienne. Tout est anticipé, mais nous devons aussi être réactifs. En cas de modification du programme sportif, nous devons être prêts à entrer en piste pour que le public ne s’ennuie pas. »


Sur chaque meeting des World Series by Renault 2015, le Renault Sport Show met en scène six Mégane R.S. 265 et une Clio R.S. 200 EDC, dédiée aux démonstrations de drift : « Ainsi les deux modèles de la gamme actuelle sont représentés. Il est particulièrement important, d’utiliser les mêmes modèles que ceux que l’on peut retrouver en concession. Aucune modification technique n’est apportée, si ce n’est l’adjonction de… fumigènes ! »

SHOW LA MERGUEZ !

En huit ans, la bande de joyeux drilles du Renault Sport Show a accumulé bon nombre d’anecdotes. « Il y eu beaucoup de bons moments, notamment avec Jean Ragnotti », relate Piguet. « Il y a quelques années, dans le cadre du partenariat entre Renault et l’Equipe de France de Rugby, nous avions imaginé un spectacle : Sébastien Chabal devait envoyer un ballon dans le public, mais il a tapé tellement fort que la balle est passée derrière la tribune, pour atterrir dans la cabane du marchand de merguez ! Ca, nous ne l’avions évidemment pas prévu… »

LES CHIFFRES DU RENAULT SPORT SHOW

-  344 shows depuis 2007
-  8 trains de pneus par meeting
-  1 140 pneus usés en 7 ans
-  1 728 fumigènes
-  1 176 marches arrière
-  3 776 360°

Retour en haut