Comme de nombreux pilotes talentueux avant lui, Pierre Gasly, membre de la filière de développement Red Bull, a relevé lundi le défi de la conduite sur glace en prenant part à la célèbre « Race of Stars ».

L’événement annuel se déroule à Moscou et est organisé en collaboration avec le magazine automobile russe Za Rulem et le soutien de Renault. Le Français de 19 ans s’est retrouvé au volant d’une Renault Logan dans sa nouvelle version sportive pour participer à la course des célébrités disputée au cœur de l’Hippodrome moscovite.

Plus jeune lauréat de l’Eurocup Formule Renault 2.0 en 2013 et vice-champion de Formule Renault 3.5 l’année suivante, Gasly a dû affronter le héros local Nikolay Karamyshev sur une piste entièrement recouverte de glace.

La « Race of Stars » est l’une des plus anciennes compétitions automobiles organisées en Russie, avec plus de 20 éditions déjà disputées. En tant que partenaire de longue date, Renault a convié de nombreux invités de marque à prendre part à l’événement ces dernières années. Parmi eux citons Alain Prost, quadruple champion du monde de Formule Un, David Coulthard, Kimi Räikkönen, et Romain Grosjean. Tous ont été motorisés par la marque au Losange durant leur brillante carrière.

Le format de la compétition a été légèrement modifié pour cette nouvelle édition, le nombre total de départs ayant été revu à la hausse. Répartis en trois groupes, tous les participants ont effectué deux manches de 10 tours. À l’issue de ces premières courses, les deux meilleurs de chaque poule ont accédé à la phase finale. Les six pilotes les plus véloces se sont affrontés lors de trois ultimes épreuves pour être couronné champion de la course des célébrités « Za Rulem ». Le grand vainqueur s’est ensuite retrouvé en duel face à Gasly, une confrontation qui s’est déroulée sur plusieurs manches de démonstration.

Évoquant ses débuts sur la glace, le jeune Français a déclaré :
« J’ai vraiment apprécié l’expérience à Moscou ce week-end. Renault soutient la « Race of Stars » depuis de nombreuses années et beaucoup de bons pilotes y ont participé. J’étais heureux de pouvoir en faire de même. N’ayant jamais conduit sur la glace auparavant, l’apprentissage s’est forcément révélé abrupt mais je me suis beaucoup amusé. Les conditions de piste variables ont rendu le pilotage encore plus délicat. Par endroits, la neige fondait un petit peu ; vous passiez donc d’une zone humide à de la glace extrêmement glissante. Il faut alors laisser partir la voiture et travailler vos réactions, en faisant énormément confiance à vos réflexes naturels. Cela change clairement de mon environnement habituel mais toute expérience est bonne à prendre ! C’est également très sympa de développer ma collaboration avec Renault via le partenariat Red Bull. J’ai hâte d’approfondir ces liens tout au long de l’année. »

Retour en haut