« L’ensemble de nos progrès ne trouve pas leur origine dans un seul domaine, explique Cyril Abiteboul. C’est plutôt le développement d’une multitude de composants qui nous a finalement permis de fournir un bien meilleur groupe propulseur par rapport à celui lancé lors des essais hivernaux en janvier dernier.

Nous avons modifié plusieurs pièces pour les rendre plus résistantes, tandis que les équipes « châssis » en ont énormément appris sur l’intégration d’un tel propulseur, notamment en matière de refroidissement. Les avancées réalisées au niveau du contrôle de la gestion d’énergie et du moteur ont permis d’accroître sa souplesse et son rendement. Avec l’aide de Total, notre partenaire officiel en carburant, nous avons en outre réussi à neutraliser le phénomène du « cliquetis » causé par la pression à l’intérieur du cylindre. Nul doute que l’ensemble de ces facteurs a eu une grande incidence sur les résultats en piste. »

Une fois pourvue d’un propulseur Renault plus robuste et performant, l’écurie Infiniti Red Bull Racing s’est rapidement hissée au rang de concurrente principale pour Mercedes. Constamment en embuscade, l’équipe autrichienne a su profiter de la moindre occasion pour porter l’estocade. En témoignent les trois victoires et cinq podiums supplémentaires décrochés par Daniel Ricciardo cette année – hormis Lewis Hamilton et Nico Rosberg, l’Australien est le seul autre pilote à s’être imposé en 2014. Ces performances de premier ordre ont aidé Red Bull à conquérir la place de dauphin au championnat « Constructeurs » à une manche du terme de la saison. Chez les « Pilotes », Ricciardo s’est adjugé le troisième rang.

« Certes, nous n’avons pas pour habitude de viser la deuxième place au classement « Constructeurs », mais ce résultat démontre que nous avons attaqué jusqu’au bout sans jamais cesser de nous améliorer. Il est évident que nous avons désormais un programme de travail copieux en vue de la saison prochaine. Cependant, nous disposons également d’une vision claire, savons précisément où concentrer nos efforts, et reviendrons déterminés à jouer bien plus souvent la victoire en 2015. Mercedes a placé la barre très haut cette saison, notamment en ce qui concerne la coopération harmonieuse entre leur équipe « moteur » et leur département « châssis ». Nous souhaitons les féliciter pour cet excellent travail. Nul doute que celui-ci découle des années d’efforts accomplis dans les usines de Brackley et Brixworth. Bravo également à notre partenaire Total. En développant sans relâche leurs carburants et lubrifiants, ils ont contribué à nos performances cette saison. C’est donc animés d’un vif esprit de compétition que nous envisageons la perspective de nouvelles joutes l’an prochain. Nous sommes tout aussi résolus à ce que le propulseur Energy F1 rejoigne la lignée de ses glorieux prédécesseurs Renault sacrés en Formule Un. »

Retour en haut