Vainqueur de la toute première épreuve de l’histoire du Renault Sport Trophy, le couple formé par David Fumanelli et Dario Capitanio a su capitaliser sur ce succès pour remporter le premier titre de la catégorie au Mans. Avec une régularité impressionnante, les deux Italiens d’Oregon Team ont toujours été présents sur les podiums Endurance avant de s’offrir leur première couronne majeure en sport automobile.

Dès les essais collectifs de pré-saison à Valencia, David Fumanelli se plaçait parmi les concurrents les plus rapides en Elite, tout comme Dario Capitanio en Prestige. Il fallait toutefois confirmer en course, où les deux partenaires devaient affûter leurs automatismes pour prendre le dessus sur leurs rivaux.

Capitanio et Fumanelli, vainqueurs d’entrée

Pour la première séance de qualifications à Spa-Francorchamps, Dario Capitanio manquait la pole position. Après un envol mouvementé, le Romain occupait le troisième rang au classement intermédiaire avant l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes. Les hommes d’Oregon Team réalisaient alors un travail parfait leur permettant de s’emparer des commandes et de filer vers la victoire.

« J’avais effectué un bon départ à Spa en dépassant deux adversaires », se remémorait Dario Capitanio. « Mais le duo de tête était déjà loin devant. L’équipe et David ont pu faire la différence. »

« Nous savions que la concurrence serait rude et qu’il faudrait pousser au maximum à chaque week-end pour y parvenir », ajoutait David Fumanelli. « Honnêtement, on ne pouvait espérer mieux que cette victoire à Spa ! Dario avait fait un super premier relais, les mécaniciens un excellent pit-stop et je devais juste contrôler mes poursuivants sur mon tour de sortie le temps de remettre les pneus à température. »

La régularité : pièce maîtresse du succès

Idéalement placés en tête, les deux Italiens allaient confirmer l’osmose au sein de leur duo en prenant le deuxième rang sur le Hungaroring avant le break estival. Dès la reprise, ils récidivaient à Silverstone et au Nürburgring pendant que leurs rivaux partageaient les points et laissaient filer l’équipage de la Renault Sport R.S. 01 #8.

Le Mans leur offrait l’occasion de sceller le titre. Malgré un accident les reléguant en fond de peloton au premier virage, ils remontaient pour s’assurer un cinquième podium consécutif. Insuffisant pour le sacre, mais quelques heures plus tard, l’équipage les ayant précédé était déclassé. Promu en deuxième position, le couple pouvait jubiler.

« C’est génial de s’imposer en Endurance avec Dario », confessait Fumanelli. « Nous l’avons appris tard, au début de la nuit, et nous étions véritablement heureux. Nous voulions le célébrer en remportant nos courses Sprint respectives le lendemain, ce que nous avons réussi. Le Mans était un week-end plein d’émotions. C’était une piste que je ne connaissais pas et j’ai réussi à préserver de maigres chances pour le championnat en Elite. »

Encore un podium pour finir !

Avec les couronnes en Endurance et en Prestige déjà assurées, David Fumanelli bénéficiait du soutien total de son écurie à Jerez. Le Milanais dominait les qualifications pour débuter la course Endurance en tête. Malgré un bon départ, Fumanelli perdait rapidement des positions sur piste humide et rétrogradait au huitième rang avant de céder le volant à Dario Capitanio. Le relais de ce dernier permettait au binôme de terminer à nouveau sur le podium et d’achever sa saison avec une victoire et cinq deuxièmes places.

« Je suis déçu car je visais aussi le titre Elite », avouait Fumanelli. « Je savais que cela allait être difficile et que je n’étais pas maître de mon destin, mais j’ai tout donné. Nous avons travaillé dur avec Dario et toute l’équipe pour obtenir des performances régulières en Endurance et je suis fier de nos résultats dans cette catégorie. A moi de voir quel sera désormais le prochain chapitre de ma carrière ! »

« Je tiens à remercier David autant que je peux », louait Capitanio. « J’ai énormément pu apprendre à ses côtés. Il a plus d’expérience et j’ai pu retenir ses nombreux conseils. Nous restions des heures sur le circuit avec l’ingénieur pour décider des réglages de la voiture, des compromis à adopter entre son style de pilotage et le mien. Je ne pense pas que j’aurais pu être aussi performant sans lui. C’est un vrai talent, très rapide. J’espère qu’il aura la carrière qu’il mérite. »

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition Renault Sport Technologies : « David et Dario ont réussi à former une véritable osmose au sein de leur équipe pour obtenir un tel niveau de régularité durant toute la saison. Cette symbiose a été évidente lors de leur relais respectifs et au travers de la confiance mutuelle qu’ils s’accordaient. Ils ont su illustrer toutes les valeurs inhérentes à l’Endurance et à la course en équipage et nous les félicitons. »

David Fumanelli
Naissance : 21 avril 1992 à Milan (Italie)
2008 : Formula Renault 2.0 Italia (25e)
2009 : European F3 Open (8e)
2010 : European F3 Open (3e)
2011 : European F3 Open (2e)
2012 : GP3 Series (11e)
2013 : GP3 Series (19e)
2014 : Blancpain Sprint Series (25e)
2015 : Renault Sport Trophy Endurance (Vainqueur), Renault Sport Trophy Elite (3e)

Dario Capitanio
Naissance : 11 avril 1995 à Rome (Italie)
2008-2011 : Karting
2012 : Formula Renault 2.0 Italia (3e)
2013 : Formula Renault 2.0 ALPS (22e)
2014 : Formula Renault 2.0 ALPS (7e)
2015 : Renault Sport Trophy Endurance (Vainqueur), Renault Sport Trophy Prestige (Vainqueur)

Découvrez le clip Mégane GT avec David Fumanelli et Dario Capitanio

Retour en haut