Début de saison parfait pour Sébastien Buemi en Championnat FIA de Formula E. Le pilote Renault e.dams remporte l’ePrix de Pékin (24 octobre) avec talent depuis la pole position, et signe au passage le meilleur tour en course. La manche d’ouverture 2015/2016 a toutefois un léger goût doux-amer pour l’écurie française qui voit Nicolas Prost abandonner suite à un problème d’aileron arrière.

Le tout nouveau propulseur Z.E. 15, développé spécialement pour Renault e.dams cette saison, prouve de nouveau l’étendue de son potentiel, Buemi et Prost réalisant des temps très rapides tout au long de l’épreuve chinoise.

Si le Renault Z.E. 15 fait étalage de ses performances dès les essais libres du samedi matin, c’est véritablement en qualifications qu’il permet à l’équipe d’asseoir son statut aux avant-postes. Après avoir dominé leur groupe respectif, les deux pilotes Renault e.dams accèdent à la toute nouvelle Super Pole. Nicolas détient longtemps le meilleur chrono, mais c’est sans compter sur son coéquipier Sébastien qui lui ravit la pole position avec un tour lancé électrique conclu en 1’37’’297.

Le pilote Suisse livre ensuite une course quasi-parfaite et va décrocher une première victoire pour lui et son écurie cette saison. Prost connaît un envol plus compliqué et perd sa deuxième place au profit de Nick Heidfeld (Mahindra), avant de céder également une position à Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi). Les trois hommes se livrent une bataille acharnée durant la première moitié de course, tandis que Buemi s’échappe en tête.
Le Français profite ensuite d’un superbe arrêt de Renault e.dams à mi-parcours pour récupérer le troisième rang aux dépens d’Heidfeld. La chance de Prost tourne néanmoins rapidement puisque sa voiture est jugée trop dangereuse par la direction de course suite à un problème d’aileron arrière.

Devant, Sébastien continue d’imprimer un rythme très élevé et remporte la première manche de la saison avec 11 secondes d’avance sur son dauphin Di Grassi, Heidfeld complétant le podium après l’abandon forcé de Prost.

Vincent Gaillardot, Directeur du programme Renault Formula E  : « Nous avions fourni beaucoup d’efforts lors des tests à Donington. Nous sommes donc arrivés à Pékin avec le sentiment d’être bien préparés et avons connu un week-end limpide. Ceci a permis de se concentrer sur les réglages en configuration course, tandis que les pilotes exploitaient au mieux leur temps de roulage. C’est un solide point de départ même si nous avons également constaté que les autres constructeurs affichaient un niveau de performance proche du nôtre. »

Nicolas Prost, No. 8  : « C’est évidemment frustrant de conclure le week-end de cette façon-là. Je sentais qu’on avait les moyens de lutter pour le podium, ce qui aurait été un très bon résultat pour l’équipe. Nous ne connaissons pas encore l’origine du problème au niveau de l’aileron arrière. On dirait que quelque chose s’est desserrée, ce qui m’a empêché de continuer. Cela fait partie des aléas de la course automobile. Maintenant, j’espère rebondir dès la prochaine manche en signant une solide performance à Putrajaya. »

Sébastien Buemi, No.9 : « Remporter la première course de la saison procure un sentiment extraordinaire, d’autant que je repars de Pékin avec le maximum de points : une première pour moi ! Le nouveau propulseur Renault, la batterie, l’équipe, tout était parfait. Après, pour être honnête, mon départ n’était pas idéal mais j’ai réussi à conserver ma position jusqu’à l’arrivée en vainqueur. Après de tels débuts et autant de points marqués, je n’ai qu’une hâte : aller courir en Malaisie. »
La deuxième manche 2015/2016 du Championnat FIA de Formula E verra l’ensemble du plateau de la catégorie 100% électrique retrouver la ville de Putrajaya en Malaisie le samedi 7 novembre.

Toutes les photos du ePrix de Pekin

Retour en haut