L’écurie Infiniti Red Bull Racing, motorisée par Renault, décroche son meilleur résultat de la saison lors du Grand Prix de Monaco. Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo se classent en effet respectivement quatrième et cinquième de la course en Principauté, se rapprochant même d’une place sur le podium dans les derniers tours de l’épreuve.

Chez Scuderia Toro Rosso, Carlos Sainz place une troisième monoplace propulsée par Renault dans les points (10e), assurant ainsi au motoriste son meilleur résultat sur un Grand Prix cette saison.

Faits marquants de la course :

  • Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat, Infiniti Red Bull Racing, s’élançaient depuis les quatrième et cinquième places de grille. Le Russe déborda son équipier dès le départ et resta sans cesse accroché au tiercé de tête jusqu’à son premier arrêt aux stands effectué tardivement. Après l’intervention de la voiture de sécurité, au 65e tour, Ricciardo parvint néanmoins à regagner deux places pour tenter de monter sur le podium, mais ne parvenant pas à dépasser Hamilton du recéder sa quatrième position à Kvyat dans le dernier tour.
  • Ricciardo était cinquième jusqu’aux premiers arrêts, qui permirent à Kimi Räikkönen de passer devant. Un second arrêt durant la période de Safety Car lui permit néanmoins de retrouver davantage de grip et il reprit son bien au Finlandais. À deux tours du drapeau à damier, l’Australien réussit ensuite à se rapprocher à moins d’une seconde du podium, mais ne pouvant l’atteindre laisse finalement repasser Kvyat dans le dernier tour.
  • Contraint de s’élancer depuis la voie des stands en raison d’une pénalité infligée après les qualifications, Carlos Sainz conclut ce Grand Prix dans le top-10. Sur ce circuit où dépasser relève souvent de l’exploit, l’Espagnol prouva ainsi sa valeur en effectuant de belles manœuvres en piste, ainsi de celle de son équipe qui demanda un arrêt stratégique très tôt dans la course.
  • Débuts difficiles, en revanche, pour Max Verstappen. Deuxième au classement des essais libres du jeudi, le jeune hollandais se qualifia en neuvième position pour sa première apparition en terre monégasque. Il progressa jusqu’au huitième rang dans les dix premiers tours, mais un long premier pit-stop le fit rétrograder dans la hiérarchie. Puis, tandis qu’il luttait avec Grosjean pour une place dans les points, il percuta le Français à Sainte Dévote, ce qui mit un terme prématuré à la prestation du pilote Toro Rosso.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
« Nous sommes arrivés à Monaco avec un seul objectif : être constants et fiables dans nos performances. Nous quittons donc la principauté en ayant rempli notre mission. Nous avons progressé et nous continuons de suivre notre programme de développement. Après avoir franchi ce nouveau cap, nous devons maintenir notre progression lors des prochaines courses. Nous savons que ce sera difficile mais je suis persuadé que nous y arriverons. Ce résultat confirme que nous sommes sur la bonne voie et que nous allons dans la bonne direction. Nous ne baisserons pas les bras tant que nous n’aurons pas atteint tous nos objectifs. »

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
« Le résultat d’aujourd’hui - quatrième et cinquième, au pied du podium – démontre la ténacité de toute l’équipe de Viry. Nous avons mal commencé la saison, la pression a été énorme et il fallait malgré tout rester motivés. Chaque personne a contribué à retrouver la fiabilité et la performance pour que l’on s’améliore course après course. Nous devons continuer de nous battre et aller de l’avant. Nous savons que nous en sommes capables, nous devons donc travailler encore et toujours jusqu’à ce que nous soyons là où nous voulons être. »

Retour en haut