Le Championnat du Monde FIA de Formule Un quitte le continent européen et effectue un séjour en Amérique du Nord pour le Grand Prix du Canada organisé à Montréal.

Les quatre voitures propulsées par Renault affichent une belle fiabilité tout au long de l’événement : les deux monoplaces d’Infiniti Red Bull Racing et les deux de l’écurie Scuderia Toro Rosso rallient en effet l’arrivée. Daniil Kvyat signe le meilleur classement des pilotes motorisés par le Losange en terminant neuvième.

Carlos Sainz finit 12ème sur la Toro Rosso, une place devant Daniel Ricciardo en 13ème position. Max Verstappen surmonte une pénalité sur la grille puis une autre dans les stands pour finalement terminer 15ème.*

*Résultats sous réserve d’éventuelles modifications suite à des pénalités d’après-course

Faits marquants de la course :

  • Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, le duo Infiniti Red Bull Racing, s’élancent depuis les huitième et neuvième places de grille. Les deux pilotes connaissent une course relativement calme et effectuent un arrêt aux stands chacun. Kvyat se retrouve dans une lutte à trois avec Felipe Massa et Sergio Perez pour le gain de la neuvième place. Le jeune Russe résiste ensuite aux assauts de Romain Grosjean dans les derniers tours pour engranger deux points. Ricciardo évolue longtemps dans les 12 meilleurs, avant de se faire dépasser par Sainz en fin de course.
  • Max Verstappen remonte en 15ème position après avoir surmonté une sanction sur la grille et une pénalité dans les stands. Carlos Sainz est impliqué dans de nombreux duels en piste, notamment avec Massa et Sebastian Vettel durant les premiers tours. Sainz revient ensuite sur Ricciardo lors du dernier tiers de course avant de le dépasser au 55ème tour.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
« Le circuit de Montréal est l’un des plus exigeants de la saison pour les Power Units. Il se situe au même niveau que Silverstone et Monza en matière de contraintes exercées. Malgré ces exigences, nous n’avons pas rencontré de souci ce week-end. Nous avons également utilisé, de manière stratégique, un cinquième bloc pour Max [Verstappen], qui inclut nos derniers développements en termes de fiabilité. Ce moteur a fonctionné comme prévu et confirme une meilleure corrélation entre la piste et le banc d’essais. Nous devons encore nous rendre sur quelques tracés « moteur », où la puissance jouera un rôle important. Mais comme nous maîtrisons à nouveau la fiabilité, nous pouvons nous concentrer sur la performance, sans pour autant sacrifier les autres paramètres évidemment. »

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
« Ce résultat n’a rien d’extraordinaire mais nous pouvons quand même retirer des points positifs de ce week-end. Nous n’avons pas rencontré de problèmes de fiabilité pour la troisième course d’affilée. Cet objectif atteint, nous pouvons maintenant nous concentrer sur la performance, en travaillant avec les équipes pour tirer le maximum du moteur et du châssis. Comme nous l’avons déjà précisé, nous travaillons sur le long terme ; nous devons donc nous focaliser sur l’avenir et ne pas nous décourager lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous, comme c’est le cas ce week-end. »

Retour en haut