Motorisé par Renault, Daniel Ricciardo a offert à Infiniti Red Bull Racing son troisième podium de la saison. L’Australien a terminé le Grand Prix de Singapour en deuxième position, à moins de deux secondes du vainqueur Sebastian Vettel. À l’issue d’une course très longue, disputée sous les projecteurs de Marina Bay, son équipier Daniil Kvyat termine sixième.

Max Verstappen et Carlos Sainz – le duo de la Scuderia Toro Rosso – permettent à Renault de réussir cette journée en décrochant les huitième et neuvième places. Les quatre voitures motorisées par Renault terminent donc la course dans les points.

Les points-clés de la course :

  • Deuxième sur la grille de départ, Daniel Ricciardo a terminé la course à cette même position, en étant resté dans le sillage de Sebastian Vettel d’un bout à l’autre.
  • Son équipier Daniil Kvyat a conservé sa quatrième place au départ, mais il a manqué de chance en effectuant ses arrêts juste avant les deux neutralisations de la voiture de sécurité. Il a perdu des positions à chaque fois et se retrouvait derrière les deux Mercedes et la Williams de Bottas. Il franchit la ligne d’arrivée au sixième rang.
  • La Scuderia Toro Rosso a placé ses deux voitures dans les points. Après avoir calé au départ du tour de formation, Max Verstappen a bataillé pour rattraper son tour de retard. Exploitant les deux neutralisations à son avantage, il est revenu en 12e position au 39e tour. Puis il est rentré dans le top 10 en prenant l’avantage sur les Lotus au prix de superbes dépassements. Il termine à moins d’une seconde de la septième place de Sergio Perez.
  • Carlos Sainz s’élançait depuis la 14e place et il était 12e à la fin du premier tour. En bagarre pour les points, il a perdu du temps lors des arrêts au stand. Grâce à sa combativité en piste, il parvient à terminer juste derrière son équipier.

Rémi Taffin, Directeur des opérations :
« Singapour est un circuit difficile à appréhender, du point de vue tant de la facilité de pilotage que de la fiabilité, mais nous avons connu un week-end sans problème. Nous avons tiré parti de nos atouts pour aider nos quatre pilotes à marquer des points. Nous pouvons donc considérer que nous avons fait du bon travail. Nous avions posé les fondations de ce résultat à Monza, et il est satisfaisant de voir que cette stratégie a payé. Merci à tous les membres de notre équipe : ce résultat démontre que nous ne baissons jamais les bras. Les prochaines courses se dérouleront sur des circuits variés, il y a donc encore du pain sur la planche mais nous sommes confiants quant à notre potentiel. »

Cyril Abiteboul, Directeur général :
« Nous pensions que Singapour représentait notre meilleure chance de signer un bon résultat. Cela a bien fonctionné aujourd’hui, avec les quatre voitures dans les points. Même s’il s’en dit beaucoup en dehors de la piste, nous sommes restés concentrés et nous réalisons un sans-faute ce week-end. Cela a permis aux équipes d’optimiser leurs réglages et leur performance. Suzuka sera un défi très différent mais nous avons tout mis en place pour la seconde partie de la saison. Nous pouvons envisager le futur proche avec optimisme. »

Retour en haut