Danill Kvyat s’est assuré une belle sixième place au Grand Prix de Russie. À domicile, le pilote Infiniti Red Bull Racing a terminé dans les points après une course animée, marquée par de nombreux incidents et deux interventions de la voiture de sécurité.*

Si le Russe était le meilleur pilote motorisé par Renault à l’arrivée, Daniel Ricciardo (Infiniti Red Bull Racing) et Carlos Sainz (Scuderia Toro Rosso) abandonnaient tous deux. Après une crevaison au premier tour, Max Verstappen menait sa Scuderia Toro Rosso en onzième position.**

*Finalement cinquième après la pénalité infligée à Räikkönen
**Finalement dixième après la pénalité écopée par Alonso

Les points-clés de la course :

  • Sixième sur la ligne d’arrivée, Daniil Kvyat gagnait cinq places par rapport à sa position de départ. Au contraire de son équipier, le héros local restait en piste lors des deux neutralisations pour se hisser dans le quatuor de tête. Dans le top dix après son arrêt, il remontait dans la hiérarchie après les retraits de Ricciardo, Sainz et Bottas. Le Russe était promu au cinquième rang après la pénalité infligée à Räikkönen.
  • Daniel Ricciardo effectuait un passage au stand anticipé lors de la deuxième intervention de la voiture de sécurité. Alors dixième, il progressait en seconde moitié de course quand ses concurrents ravitaillaient. Il était quatrième avant son abandon au 49e tour.
  • Max Verstappen se classait onzième. Pris dans l’incident entre Hülkenberg et Ericsson au premier tour, il était victime d’une crevaison. Reparti à l’arrière du peloton, il répliquait pour finir aux portes du top dix. La pénalité donnée à Alonso après l’arrivée lui permettait d’inscrire un point.
  • Victime d’un accident la veille, Carlos Sainz démarrait du fond de grille. Septième au 47e tour, il devait garer sa monoplace suite à un problème indépendant du moteur.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
Sotchi est une piste très exigeante avec un fort pourcentage de plein régime mêlé à des courbes lentes et serrées. La fiabilité a toutefois été bonne malgré le manque de roulage causé par les nombreuses interruptions à chaque séance. Il était possible de scorer plus aujourd’hui, mais les circonstances n’ont pas joué en notre faveur. Tout cela est néanmoins prometteur en vue des quatre dernières courses de l’année.

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
Le résultat final n’est malheureusement pas à la hauteur de l’effort fourni par les deux équipes au cours du weekend. Nous étions heureux de voir que Carlos allait bien et qu’il pouvait disputer la course après son énorme accident. Le temps de roulage a été réduit pour tout le monde et cela a semblé perturber les équipes chassis y compris nos équipes partenaires. De notre côté nous sommes restés concentrés et avons connu un week-end exemplaire sur le plan de la fiabilité. La performance était en revanche en retrait sur ce circuit. Nous avons hâte de nous battre pour plus de points à Austin, le prochain rendez-vous. J’aimerais également féliciter Mercedes pour leur deuxième titre des constructeurs. Ils ont fait un travail fantastique et ont fixé la référence à battre.

Retour en haut