Le Circuit des Amériques a été le théâtre d’une des courses les plus passionnantes de ces derniers temps. Une piste s’asséchant de bout en bout a conduit à de multiples passes d’armes, à tous les niveaux du classement, et ce jusqu’au dernier tour.

En début de course, les Infiniti Red Bull Racing ont défié les Mercedes à plusieurs reprises, avec Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat pointant tour à tour à la première place.

Avec la quatrième position, c’est pourtant la Toro Rosso de Max Verstappen qui a obtenu le meilleur résultat pour le moteur Renault.

Après s’être élancé depuis le fond de la grille, Carlos Sainz a terminé à une impressionnante septième place, tandis que Daniel Ricciardo a franchi la ligne d’arrivée en dixième position.

Les points-clés de la course

  • Infiniti Red Bull Racing s’est battu pour la tête en première partie de course. Daniil Kvyat s’est emparé de la seconde place au départ, juste devant Daniel Riccardo. La bagarre avec les deux Mercedes a été entrecoupée par deux périodes de voiture de sécurité virtuelle, et les quatre pilotes ont tour à tour occupé les commandes au prix de dépassements spectaculaires.
  • La piste séchant, les pilotes Red Bull sont progressivement rentrés dans le rang. Un arrêt tardif, survenu lors de la troisième intervention de la voiture de sécurité, les a repoussés en queue de top 10.
  • Kvyat est sorti de la piste au 41e tour. Surpris par un changement d’adhérence, il est parti en tête-à-queue avant de heurter les rails de sécurité et d’abandonner.
  • Après avoir affiché un rythme très élevé en début de course, Ricciardo s’est retrouvé en septième position, au beau milieu d’un groupe également constitué des Toro Rosso et des McLaren. Après s’être incliné face à Alonso puis Nasr (Sauber), il est revenu dans le top 10 dans le dernier tour, en débordant la McLaren.
  • Max Verstappen s’est maintenu dans le top 10 tout au long de la course, sa position évoluant au gré des bagarres avec les Ferrari, les McLaren et son équipier. Tirant parti des différentes interventions de la voiture de sécurité pour changer ses pneumatiques, il s’est hissé jusqu’à la troisième place dans le dernier tiers de la course. Mais il s’est finalement incliné face à Sebastian Vettel, chaussé de pneus plus frais dans le 47e tour.
  • Victime d’une sortie de piste en qualifications ce dimanche matin, Carlos Sainz a pris le départ en fond de grille. Déjà dans le top 10 au 8e tour, il s’est engagé dans une intense bagarre pour la sixième place, mais Button a pris l’avantage.

Rémi Taffin, Directeur des opérations :
« Nous avons connu un week-end sans problème pour les Power Units. Cela démontre que les choix effectués ici étaient les bons. Les positions sur la grille étaient encourageantes et nous avons apprécié la première partie de course de nos deux équipes. Les Red Bull étaient très rapides en pneus intermédiaires, avant d’éprouver quelques difficultés avec les slicks pour en tirer le plein potentiel. Toro Rosso a su exploiter les opportunités qui s’offraient, avec une très belle quatrième place de Max à la clé. Bravo également à Lewis pour ce nouveau titre et les records qui vont avec ! »

Cyril Abiteboul, Directeur général :
« Le Grand Prix des Etats-Unis que nous venons de vivre mérite d’être conservé au panthéon de la F1. Nous avons eu des bagarres pour la tête et pour les accessits dans le top 10, des changements de conditions et, en bouquet final, un Champion du Monde à la fin ! Nous félicitons chaleureusement Lewis pour ce troisième titre. De notre côté, le plus important est d’avoir été au cœur de ces bagarres, avec les Red Bull pour la tête, puis avec les Toro Rosso pour le podium. Tout aussi importante, la fiabilité a de nouveau été très bonne tout au long du week-end. Il reste trois courses à disputer et nous devons maintenir ce niveau jusqu’à la fin. »

Retour en haut