Le Championnat du Monde de Formule 1 effectuait son grand retour au Mexique ce weekend. Le théâtre de cette première visite depuis plus de vingt ans était l’exigeant et tortueux Circuit des Frères Rodriguez.

Au terme d’un week-end solide, Infiniti Red Bull Racing menait Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo au pied du podium. La Scuderia Toro Rosso plaçait une troisième monoplace motorisée par Renault dans les points tandis que Carlos Sainz se classait treizième.

Les points-clés de la course :

  • Infiniti Red Bull Racing débutait l’épreuve avec Kvyat au quatrième rang, un devant Ricciardo. Au départ, le Russe gagnait une position pour s’installer devant les deux Williams. Bottas privait néanmoins le Russe du podium après l’intervention de la voiture de sécurité au cinquante-deuxième tour.
  • Progressant également d’une place à l’extinction des feux, Daniel Ricciardo était quatrième avant de retarder son arrêt et d’être débordé par les deux Williams. Il repassait toutefois Massa au cinquante-et-unième passage.
  • Présent dans le top dix tout au long du Grand Prix, Max Verstappen bataillait avec les Force India avant de s’incliner face au héros local, Sergio Perez. Neuvième à l’arrivée, le Néerlandais se classe pour la cinquième fois d’affilée dans les points.
  • Si Carlos Sainz faisait l’undercut à Sergio Perez pour lui ravir la dixième position, l’Espagnol l’échappait en sortant large au trente-quatrième tour. Sous le régime de la voiture de sécurité, il perdait deux rangs face aux Lotus puis un face à Ericsson pour finalement terminer treizième.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
Nouveau au calendrier, le Mexique possédait une part d’inconnu même si nous nous attendions à des défis très spécifiques. A elle seule, l’altitude peut être problématique pour les éléments internes et le refroidissement. Dans ce cadre, les power units ont été parfaitement exploités, sans problème de fiabilité à recenser et des performances aussi solides que prévu. Grâce aux Red Bull, nous avons pu nous battre avec les Williams tout au long du Grand Prix, et les pilotes Toro Rosso ont animé le peloton. C’est un véritable plaisir de voir le travail réalisé à l’usine être ainsi récompensé. Il nous tarde désormais d’être au Brésil. Nous devrions franchir un nouveau palier avec notre dernière version du power unit.

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
Nous poursuivons la dynamique de performances des dernières courses. Les Red Bull ont bataillé pour le podium face aux Williams à moteurs Mercedes. La fiabilité, une fois de plus irréprochable, est également un point de satisfaction, ce qui n’était pas chose aisée en raison des conditions difficiles de Mexico notamment dues à l’altitude. Il reste deux épreuves cette saison et nous viserons le podium pour chacune d’entre elles.

Retour en haut