Deux des monoplaces motorisées par Renault ont atteint les points au Grand Prix du Brésil. Chez Infiniti Red Bull Racing, Daniil Kvyat a franchi la ligne d’arrivée au septième rang. Le pilote de la Scuderia Toro Rosso a vu sa course animée s’achever par la dixième place.

Les points-clés de la course :

  • Sixième sur la grille, Daniil Kvyat s’inclinait face à Bottas au départ. Le Russe revenait ensuite à moins d’une seconde d’Hulkenberg pour retrouver sa position initiale, sans parvenir à trouver l’ouverture.
  • Daniel Ricciardo, son équipier chez Infiniti Red Bull Racing, s’élançait de la dix-neuvième place après l’application d’une pénalité pour l’utilisation du nouveau moteur à combustion interne. Quatorzième à la fin de la première boucle, il continuait à progresser dans la hiérarchie en dépassant Nasr et Maldonado. A l’issue du Grand Prix, la pénalité infligée à Maldonado le promouvait au onzième rang.
  • Du côté de la Scuderia Toro Rosso, Max Verstappen réalisait une belle course en luttant pour les points face à la Force India de Sergio Perez et aux deux Lotus. Après un dépassement spectaculaire sur le Mexicain dans les S de Senna au trente-deuxième tour, il était surpris par Grosjean dans la foulée. Le Néerlandais retrouvait le top dix en prenant le dessus sur Pastor Maldonado au soixante-huitième passage. Déjà handicapé par un souci en qualifications samedi, Carlos Sainz semble avoir souffert d’un problème similaire lors de la mise en grille. Parti de la voie des stands, il abandonnait après quelques virages lorsque le même trouble frappait à nouveau.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
L’ensemble de l’équipe Renault Sport F1 a vécu un week-end difficile. Nos pensées étaient tournées vers Paris, les victimes des attentats et leurs familles. Du point de vue technique, nous avons mis notre nouveau moteur à combustion interne à l’essai dans la voiture de Daniel Ricciardo. La fiabilité était au rendez-vous, ce qui n’était hélas pas le cas des progrès attendus. Nous avons tout de même pu accumuler les données et nous les analyserons en vue de la dernière course et de l’intersaison. Daniil et Max ont effectué un Grand Prix solide tout en se battant, mais cette course ne restera pas dans les annales.

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
Ce week-end, nos pensées étaient principalement tournées vers nos amis, nos familles et nos collègues à Paris. Tout le reste a été éclipsé par cette tragédie. En piste, nous avons livré une prestation solide, mais sans saveur. Nous avons confié notre dernière spécification du moteur à combustion interne à Daniel (Ricciardo), tout en sachant que nous recevrions une lourde pénalité sur la grille pour des gains marginaux. Il nous fallait toutefois recueillir un maximum d’informations pour la prochaine étape de notre développement. Cette amélioration s’est révélée fiable, mais nous devons désormais analyser les données récoltées pour estimer son plein potentiel et ajuster en conséquence notre plan de développement.

Retour en haut