Sous les projecteurs du Circuit de Yas Marina, la saison 2015 du Championnat du Monde de F1 disputait sa finale à Abou Dhabi.

Infiniti Red Bull Racing achevait sa campagne en plaçant ses deux voitures dans les points grâce à la sixième place de Daniel Ricciardo et la dixième position de Daniil Kvyat. Défendant vaillamment ses chances tout au long des 55 tours, Scuderia Toro Rosso voyait finalement Carlos Sainz et Max Verstappen terminer aux portes du top dix.

Infiniti Red Bull Racing conclut l’année au quatrième rang du championnat des constructeurs, Scuderia Toro Rosso au septième.

Les points-clés de la course :

  • Parti cinquième, Daniel Ricciardo s’inclinait face à Hülkenberg à l’extinction des feux. Premier des pilotes de tête à s’arrêter - dès le sixième tour - il réussissait l’undercut sur la Force India. Son deuxième arrêt anticipé le rapprochait de Sergio Perez, quatrième. L’Australien était toutefois surpris par Vettel, dont la stratégie audacieuse lui permettait de prendre le dessus sur le Mexicain.
  • Si Daniil Kvyat s’élançait bien, l’excellent départ de Carlos Sainz plaçait l’Espagnol devant la Red Bull, désormais aux prises avec Valtteri Bottas. Grâce à un pit-stop précoce, il le dépassait à la faveur de gommes plus fraîches. De retour dans le top dix, il talonnait Massa, alors huitième, sans trouver l’ouverture. L’offensive de Grosjean dans les derniers passages faisait chuter le Russe au dixième rang.
  • Chez la Scuderia Toro Rosso, Carlos Sainz réalisait un envol canon pour pointer en septième position à la fin du premier tour. S’il perdait du temps aux stands, il lorgnait sur la neuvième place de Kvyat avant que Romain Grosjean l’écarte des points à deux tours de l’arrivée.
  • Max Verstappen vivait un Grand Prix animé. Son entame de course rythmée et offensive lui permettait d’atteindre le top dix, mais une stratégie à trois arrêts et une pénalité de cinq secondes pour avoir gagné un avantage en dépassant Button lui coûtaient cher. Le Néerlandais était finalement classé seizième après l’application des pénalités post-course.

Rémi Taffin, Directeur des Opérations :
C’était une longue course et nous avons tout tenté pour gagner des places. Nos concurrents étaient néanmoins très forts et la sixième position représente ce que nous pouvions faire de mieux. Voir les quatre voitures atteindre l’arrivée nous apporte un peu de baume au cœur, mais cela n’en reste pas moins la décevante conclusion d’une saison compliquée. Les résultats finaux ne sont à la hauteur ni de l’immense travail effectué en coulisses, ni de l’esprit régnant au sein de l’équipe. Merci à tous les gens de Viry pour leurs efforts incessants.

Cyril Abiteboul, Directeur Général :
Il est difficile d’accepter la quatrième place de Red Bull au championnat et nous en partageons les responsabilités. Pour Toro Rosso, le classement final n’est peut-être pas celui espéré. Néanmoins, avec plus du double de points par rapport à 2014, l’année a été globalement excellente et nous sommes fiers du travail effectué ensemble pour parvenir à de tels résultats.

Après cette saison très difficile, tant sur la piste qu’en dehors, je tiens à remercier toutes les équipes de Viry-Châtillon pour leur travail acharné. Quand nous avons été sous pression en début d’année, il aurait été facile de perdre toute motivation, mais ils ont su rester concentrés et apporter de nouveaux développements. Nous n’avons pas atteint tous nos buts, mais j’espère que cette saison sera bientôt vue comme une anomalie statistique.

Retour en haut