Après une longue pause de deux mois, le FIA Formula E Championship reprend ses droits ce samedi. Après l’Uruguay et l’Argentine, la tournée américaine du championnat électrique mène les concurrents aux États-Unis, à Miami, dans le cadre de la cinquième étape de la saison.

Depuis septembre, le partenariat technique entre la discipline et les équipes de Renault Sport suit un triptyque ayant déjà fait ses preuves : fiabilité, sécurité et équité. Mission accomplie pour le constructeur français dont le savoir-faire porte ses fruits.

Renault Sport a ainsi été retenu parmi les huit constructeurs qui pourront travailler dès la saison 2 sur le moteur, la boîte de vitesses, l’onduleur et le système de refroidissement. Pour autant, les hommes des Ulis continuent leurs efforts envers l’ensemble des compétiteurs afin de poursuivre le succès croissant de cette première campagne.

Théâtre du cinquième rendez-vous de l’année, Miami est la plus grande agglomération de la Floride. Très proactive en politique de développement durable, la « Porte des Amériques » a permis l’émergence d’initiatives complétant son réseau de transport en commun, où le Metromover électrique joue un rôle important. La mobilité durable y occupe une place centrale via un service de vélopartage entièrement électrique et de solutions d’autopartage dans lesquelles l’Alliance Renault-Nissan est impliquée.

Situé au cœur de Miami, entre les Everglades et le parc national de la Baie de Biscayne, le tracé de 2 170 mètres propose une combinaison de longues lignes droites et de huit virages à 90°. Les Spark-Renault SRT01_E emprunteront à 39 reprises ce circuit temporaire où la gestion de l’aspiration et de l’énergie sera capitale.

De nombreuses animations rythmeront la journée. Au sein du eVillage, le public pourra aller à la rencontre du véhicule électrique le plus puissant au monde ou encore se rendre à la séance d’autographes des pilotes. Après de beaux débuts à Buenos Aires, la Formula E School Series revient pour opposer dix écoles locales au volant de monoplaces électriques montées par leurs soins. La course aura lieu en lever de rideau de l’ePrix.

« Tout le monde a hâte d’être à Miami, une étape clé dans le développement du championnat et de la visibilité des véhicules électriques sur le marché américain », déclare Roberto Dlacic, ingénieur Renault Sport Technologies détaché sur le FIA Formula E Championship. « En raison de la configuration du circuit, très court et sans chicane, la gestion de l’énergie et sa régénération seront cruciales. Les températures devraient en revanche être plus clémentes qu’à Buenos Aires. Les concurrents devront également composer avec plus d’adhérence grâce à un revêtement de meilleure qualité. Enfin, nous poursuivrons notre quête d’une fiabilité et d’une sécurité optimales pour l’ensemble des vingt pilotes et dix équipes inscrites, à l’image de notre engagement depuis le lancement de la saison. »

Retour en haut