A l’issue de deux jours d’essais collectifs à Barcelone, les pilotes de l’Eurocup Mégane Trophy ont achevé leur campagne de pré-saison 2012. Après Niccolo Nalio (Oregon Team) à Motorland Aragón, ce sont ces équipiers Albert Costa (Oregon Team) et Fabien Thuner (Oregon Team) qui ont monopolisé les avant-postes. Avec une demi-douzaine de pilotes constamment dans la même seconde, la lutte pour le titre s’annonce serrée.

Les pilotes d’Eurocup Mégane Trophy achevaient leur préparation en vue de la saison 2012 avec deux jours d’essais collectifs sur le circuit de Catalunya. Absent à Motorland Aragón, David Dermont (Team Lompech Sport), vainqueur du classement Gentlemen Drivers la saison dernière, rejoignait là ses camardes de jeu.

La première matinée débutait calmement, avec Nick Catsburg (Algarve Pro Racing) en maitre de cérémonie. Le vainqueur de l’Eurocup Mégane Trophy 2010 poursuivait sa mission de développement pour l’équipe de Michaël Munnemann et réalisait le meilleur chrono devant Albert Costa et Fabien Thuner. Les débats se poursuivaient l’après-midi, même si les équipes travaillaient avant tout en conditions de course lors de cette première journée. À domicile, Albert Costa attendait la fin de séance pour réaliser le meilleur chrono du jour, en 1’51’’328, sans chausser de gommes neuves. Le vainqueur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 2009 précédait Niccolo Nalio et Nick Catsburg.

Jeudi matin, les ambitions de chacun étaient à la hausse. Comme lors de chaque séance, Nick Catsburg ouvrait les hostilités. Le Néerlandais était le premier à battre le meilleur tour effectué à bord de Mégane Trophy sur ce circuit, 1’51’’240 signé par Stefano Comini la saison dernière.

Les prévisions météorologiques annonçant de la pluie en début d’après-midi, les pilotes optaient pour des pneus neufs. Albert Costa, sans pour autant se montrer pleinement satisfait du réglage de sa monture, améliorait la performance de Nick Catsburg et se positionnait en haut de la feuille de temps avec un tour bouclé en 1’50’’724. La riposte venait de Fabien Thuner. Pour 10 millièmes, le Suisse s’accaparait du meilleur chrono, en 1’50’’714. Ses adversaires, à commencer par ses équipiers Albert Costa et Niccolo Nalio ou Bas Schothorst (TDS Racing), candidats annoncés pour le titre, se préparaient à réagir, seulement la pluie s’invitait aux débats. Cela figeait les positions mais n’empêchait pas les équipes de poursuivre leur travail, à l’image des pilotes TDS Racing qui effectuaient une simulation de course.

Uniquement trois pilotes s’aventuraient en piste l’après-midi, sur une piste humide. Oliver Freymuth (AKF Motorsport) pointait ainsi en tête devant Nicolas Milan (Oregon Team) et Albert Costa. La meilleure performance de ces essais restait bien entendu au crédit de Fabien Thuner. Place désormais à la course, dès le 5 mai à Motorland Aragón.

Ils ont dit :
Albert Costa : « Que ce soit à Motorland ou à Barcelone, j’ai toujours été dans le rythme. C’est évidemment positif car je suis un débutant en Eurocup Mégane Trophy, j’ai encore beaucoup à apprendre. Je crois que sur un week-end de course, je peux avoir un avantage car je suis habitué à gérer la pression et la gestion d’une compétition, après mes saisons en Eurocup Formula Renault 2.0 et en Formula Renault 3.5 Series. Nous avons encore du travail, mais j’ai confiance en mon team. Tout est réuni pour bien faire. »

Nicolas Milan : « Cette campagne d’essais collectifs a été très instructive. C’est ma première saison à bord d’une propulsion. Je me sens bien dans la voiture, même si j’ai encore beaucoup de choses à changer dans ma façon d’aborder les choses. J’ai trop de réflexes de Clio, je dois réadapter mon pilotage. Je dois aussi m’habituer à être pilote dans une équipe et plus team manager. J’ai heureusement toujours mon équipe de Clio Cup ! »

Nick Catsburg : « Comme à Motorland Aragón, ma mission est d’aider Michaël Munemann à trouver les bon réglages sur sa monture. Je n’ai donc jamais mis de pneus neufs, je me suis juste appliqué à travailler sur l’auto et à trouver un set-up efficace. Chaque fois que je me retrouve au volant de Mégane Trophy, je mesure à quel point cette voiture est fantastique. Aujourd’hui je ne connais pas encore totalement mon programme 2012, il reste quelques portes ouvertes. J’aimerai beaucoup revenir en Eurocup Mégane Trophy, même si ma priorité est l’endurance et le GT ».

RESULTATS

Retour en haut