L’une des révélations de la saison inaugurale du Renault Sport Trophy aura été sans conteste Dario Capitanio. Faisant étalage d’une impressionnante régularité, le pilote Oregon Team a progressivement élevé son niveau de jeu pour remporter le titre en Prestige, mais aussi en Endurance avec David Fumanelli. Vainqueur d’un volant aux prochaines 24 Heures du Mans, l’Italien a toutefois préféré miser sur le long-terme !

Après une brève parenthèse en karting où il s’illustrait avec le deuxième rang national en 100 Junior, Dario Capitanio faisait le saut en monoplace via le Challenge Tricolore Formula Renault 2.0 Italia. A 17 ans, le Romain dominait ses équipiers, signait quatre podiums et terminait troisième du classement général.

De la monoplace au GT

Passé en Formula Renault 2.0 ALPS en 2013, il se montrait discret avant de monter en puissance pour atteindre la septième position de la catégorie l’année suivante. Durant l’hiver, Dario Capitanio décidait de rejoindre rejoignant le Renault Sport Trophy. Régulièrement dans le trio de tête des pilotes Prestige en essais, il confirmait son statut de prétendant en remportant la première course de l’histoire de la discipline avec David Fumanelli.

« Je veux devenir professionnel », confiait Capitanio. « C’est extrêmement banal, mais aussi extrêmement difficile à réaliser. Heureusement, dès mes premiers tests avec Oregon Team et Renault Sport R.S. 01, j’ai su que j’avais mes chances et la dotation était motivante ! »

Régularité et performances au rendez-vous !

Son abandon en Sprint à Spa le reléguait au huitième rang de la catégorie. Néanmoins, l’Italien revenait vite avec sa présence continue sur les podiums, tant en Sprint qu’aux classements intermédiaires des courses d’Endurance. Au Nürburgring, il enfonçait le clou avec un premier succès avant de récidiver au Mans et à Jerez.

« Nous avons dû travailler dur pour combler l’écart de performances face aux meilleurs. Au Nürburgring, cela a porté ses fruits et c’était génial d’y obtenir ma première victoire individuelle en sport automobile et de prendre le dessus sur d’excellents adversaires. »

Comme un symbole, c’était au Mans que le Romain était sacré et pouvait alors prétendre à un baquet aux prochaines 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2, moins de vingt-quatre heures après avoir assuré le titre en Endurance avec David Fumanelli.

« Nous nous sommes battus avec Richard et j’ai réussi à lui ravir la tête au premier virage avant de gérer ma course et ses attaques. A la radio, personne ne m’indiquait le nombre de tours restants. Quand j’ai vu le drapeau à damier, c’était indescriptible ! En deux mots : le paradis ! »

L’Elite en 2016 !

Au terme de la saison, Dario Capitanio déclinait toutefois son prix et les 24 Heures du Mans, et se fixait de nouveaux objectifs.

« Le prix dans la Classe Prestige était énorme et a influé ma décision de m’orienter vers le Renault Sport Trophy. Avant cela, les 24 Heures du Mans étaient un rêve qui me semblait extrêmement dur à atteindre. »

« Pendant la saison, j’ai réalisé que le titre était une vraie possibilité et j’ai commencé à réfléchir. Mon budget n’est pas infini et à mon âge, il est important d’être soutenu et de montrer mon potentiel sur l’ensemble d’une saison plutôt que sur une course, aussi mythique soit-elle. Il me semblait alors plus judicieux d’effectuer une deuxième année en Renault Sport Trophy, au sein de la catégorie Elite. J’aurais alors des concurrents plus forts et la possibilité de participer à la sélection officielle Nismo en fin d’année. J’ai donc demandé à Renault Sport Technologies s’il était possible de convertir mon prix et ils ont accepté. Je les en remercie et j’ai hâte de débuter ma préparation pour 2016 ! »

« Cette étape est idéale dans ma carrière. Les catégories organisées par Renault sont d’un très bon niveau et fournissent la meilleure préparation pour débuter, apprendre et progresser. Je vais encore pouvoir repousser mes limites et offrir du plaisir aux personnes qui m’aident. C’est formidable de partager mes sensations et mes victoires avec eux, tout comme avec Jerry et Giorgio d’Oregon Team. Ils m’ont offert cette opportunité tout en croyant en moi quoiqu’il arrive. Cela n’a pas de prix. »

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition Renault Sport Technologies : « En l’espace d’une saison, Dario est rentré dans l’histoire du Renault Sport Trophy : premier vainqueur d’une course, premier pilote couronné, et premier à être deux fois titré ! Ces résultats ne doivent rien au hasard. Dario a employé tout son talent pour mêler performance et régularité, deux qualités indispensables au succès en sport automobile. La concurrence était féroce, mais il a su l’emporter avec style et sans contestation. Dario aurait pu disputer les 24 Heures du Mans 2016 en LMP2, mais il a privilégié une autre vision à long-terme. Après discussions, nous avons dorénavant hâte de le voir se frotter aux pilotes Elite et nous espérons qu’il démontrera dans la catégorie supérieure la qualité de sa formation après une année en Prestige ! »

Dario Capitanio
Naissance : 11 avril 1995 à Rome (Italie)
2008-2011 : Karting
2012 : Formula Renault 2.0 Italia (3e)
2013 : Formula Renault 2.0 ALPS (22e)
2014 : Formula Renault 2.0 ALPS (7e)
2015 : Renault Sport Trophy Prestige (Vainqueur), Renault Sport Trophy Endurance (Vainqueur)

Best of 2015 du Renault Sport Trophy

Retour en haut