Ils ont tous brillé en World Series by Renault ou dans les plus grandes compétitions internationales… De nombreux pilotes se sont relayés au volant de Renault Sport R.S. 01 pour parfaire sa mise au point, en confrontant leurs styles et leurs sensations.

Depuis ses premiers tours de roues, Renault Sport R.S. 01 a passé dix-sept jours en piste pour un total de 7 475 kilomètres. Pour mener à bien le développement de la future star des World Series by Renault, des pilotes aux profils des variés ont partagé les tours de circuit, en Espagne et en Italie.

Alexandre Prémat, Andy Soucek, Albert Costa, Mirko Bortolotti, Dimitri Enjalbert, Anthony Beltoise, Nick Castburg, Renaud Kuppens et le pilote Renault Sport Laurent Hurgon font partie du panel choisi par Renault Sport Technologies, avec d’autres profils issus du monde de l’Endurance et de la Formule 1.

Les pilotes engagés dans le processus de développement ont noté la facilité de prise en main de Renault Sport R.S. 01. En la rapprochant à une monoplace, ils ont surtout souligné sa stabilité, sa direction réactive et sa charge aérodynamique très élevée, permettant une rapide mise en confiance.

À ces points forts s’ajoutent un freinage très puissant et aisé avec l’ABS, les réglages des assistances au pilotage sur le volant, un moteur coupleux ainsi que des pneumatiques Michelin très endurants.

Dimitri Enjalbert : « Lorsque Renault Sport m’a appelé pour faire le développement de cette voiture, je pensais vraiment me mettre au volant d’une Mégane Trophy un peu améliorée. Ça n’a strictement rien à voir. Renault Sport R.S. 01 est une voiture qui se rapproche d’un prototype ou d’une DTM. C’est vraiment une superbe auto. »

Alexandre Prémat : « C’est une voiture avec énormément d’appuis aérodynamique et de grandes performances en freinage avec les disques en carbone. Renault Sport R.S. 01 est une voiture dynamique, puissante à l’accélération et mordante au freinage. »

Retour en haut