En 2015, la Formula Renault 2.0 Northern European Cup entre dans sa dixième saison. Cette compétition de haut-niveau est né de la fusion des championnats allemand et néerlandais.

Le partenariat entre Renault Motorsport Germany et MdH Communications, qui existe depuis 2006, a conduit la Formula Renault 2.0 Northern European Cup depuis sa création.

« Nous sommes fiers de voir que notre championnat reste toujours aussi fort après dix années d’existence, » explique Mick de Haas, Président de MdH Communications. « Il montre que le concept de la monoplace mise au point par Renault Sport reste fort. Nous sommes encore sur les circuits, tandis que d’autres catégories et des voitures ont disparu. Nous avons prouvé que nous avions la capacité d’être une voie d’accès vers la F1.

Nous sommes une vraie série européenne. Les nouvelles compétitions F4 sont nationales mais coûtent le même prix que notre championnat. Elles peuvent être même un peu plus chères et doivent encore trouver leur place. La F3 est trois fois plus chère et seul le championnat continental a survécu.

Les jeunes pilotes peuvent aller jusqu’à la F1 avec les monoplaces Renault Sport. Ils peuvent débuter en Formula Renault 1.6, puis rouler en Formula Renault 2.0 Northern European Cup. Ensuite, ils ont la possibilité d’aller en Eurocup Formula Renault 2.0 et en Formula Renault 3.5 Series afin d’accéder à la F1. Evidemment, il n’y a pas que les voitures. Il faut beaucoup de talent, de l’argent et un bon encadrement. C’est la raison pour laquelle nous travaillons avec les écuries de Northern European Cup pour encourager l’éclosion de nouveaux talents en les aidant à devenir de futures stars. »

« Depuis nos débuts, nous bénéficions d’une équipe très professionnelle constituée autour de notre championnat », rappelle Ralph Weishaupt, patron de Renault Motorsport Germany et responsable de la Formula Renault 2.0 Northern European Cup. « A travers les années, le marché s’est développé et nous avons été en mesure de nous adapter. Des petits circuits de la première année, nous sommes aujourd’hui sur six tracés F1 et d’un seul photographe en bord de piste, nous diffusons désormais les courses en direct sur YouTube. »

L’histoire du Championnat d’Allemagne de Formula Renault a commencé en 1991. Plusieurs pilotes F1 ont fait leurs classes dans cette compétition, comme Christian Klien (vainqueur en 2002), Scott Speed (vainqueur en 2004) et le pilote d’essais Marcel Lasée (vainqueur en 2001). Marcel Tiemann a gagné les 24 Heures du Nürburgring avec Pedro Lamy après avoir été titré en 1994.

D’autres anciens champions sont encore connectés à Renault Sport. Robert Lechner (vainqueur en 1997) est aujourd’hui patron de l’équipe Lechner Racing qui a engagé quatre pilotes en Formula Renault 1.6 Northern European Cup Junior. Le vainqueur 1995 Ralk Druckemüller est aujourd’hui ingénieur en Formula Renault 2.0 Northern European Cup, il s’est récemment occupé du Néerlandais Roy Geerts, vainqueur 2013 de la Formula Renault 1.6 Northern European Cup Junior.

Le Championnat des Pays-Bas de Formula Renault a aussi débuté en 1991. Entre 1996 et 2002, la série a été organisée par le Benelux. En 2003 et 2004, Paul Meijer et Junior Strous sont partis aux Etats-Unis pour rouler en Indy Lights. Le Champion 2005 Renger van der Zande a obtenu un volant avec Mercedes en DTM en 2011.

En F1, on retrouve de nombreux pilotes qui ont évolué en Formula Renault 2.0 Northern European Cup.

Valtteri Bottas a été champion en 2008 lors de sa seconde saison avant de rejoindre Williams en F1. Daniil Kvyat, sur les grilles de départ entre 2010 et 2012, est aujourd’hui chez Red Bull, Carlos Sainz, vainqueur en 2011, vient de rejoindre Toro Rosso, et Kevin Magnussen (2009) est pilote McLaren.

Parmi les anciens pilotes F1, on compte aussi Sebastien Buemi (2006), aujourd’hui en Formula E, et Robin Frijns (2010 et 2011), pilote d’essais Caterham en 2014.

Des fils d’anciens célèbres pilotes ont aussi roulé en Formula Renault 2.0 Northern European Cup, comme Josh Hill, Johnny Jr. Cecotto, Louis Déletraz, Aurélien Panis, Jules Gounon et Sean Walkinsaw.

Pour plus d’informations sur la Formula Renault 2.0 Northern European Cup, rendez-vous sur www.necup.com et www.renault-sport.de

Retour en haut