Renault e.dams repart du tout premier ePrix de Mexico, cinquième manche de la saison 2015/2016 du Championnat FIA de Formula E, avec un double podium pour Sébastien Buemi et Nico Prost, ainsi que le meilleur tour en course.

Pour la première course de la compétition 100% électrique de la FIA sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez, les deux pilotes Renault e.dams se montrent d’emblée très en verve au volant de leur Renault Z.E.15.

Après avoir dominé les deux séances d’essais libres, Sébastien et Nico poursuivent sur leur lancée en signant le meilleur temps de leur groupe de qualifications respectif pour accéder à la Superpole.

Disputée sur un seul tour, elle voit Prost, quatrième dans l’ordre de passage, réaliser le deuxième chrono le plus rapide derrière Jérôme D’Ambrosio (Dragon Racing). Dernier pilote à s’élancer, Buemi commet une erreur lors de sa tentative et aborde ainsi les 43 tours de course depuis la cinquième place de grille.

À l’extinction des feux, Nico et Sébastien conservent tous deux leurs positions dans le premier enchaînement, une chicane étroite spécialement conçue pour le tracé de Formula E. Après seulement quelques tours, Sébastien dépossède Daniel Abt de la quatrième place, tandis que Nico maintient la pression sur le leader D’Ambrosio tout en gardant un œil sur Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport).

Les écarts dans le top 5 restent très serrés tout au long de la première moitié de l’épreuve. Dès lors, il apparaît évident que le changement de monoplace obligatoire à mi-parcours va jouer un rôle déterminant dans l’issue de la course.

Si Sébastien ressort du garage Renault e.dams en troisième position devant son coéquipier, Nico est relâché juste devant Abt, ce qui lui vaudra plus tard une pénalité de « drive-through » pour « unsafe release ». Relégué au cinquième rang, Prost franchit initialement la ligne d’arrivée dans cette même position.

De son côté, Sébastien se retrouve au cœur d’un duel haletant avec D’Ambrosio pour le gain de la deuxième place. Une lutte électrique qui profite à Di Grassi. Après avoir tout tenté jusqu’au dernier moment, le Suisse doit se contenter, dans un premier temps, de la troisième marche du podium pour un petit dixième.

Suite à une enquête des commissaires après la course, Di Grassi est finalement disqualifié de l’épreuve, le poids de sa monoplace étant jugé non conforme. Son exclusion promeut Sébastien à la deuxième place. En outre, Loïc Duval écope de 15 secondes de pénalité et permet à Nico de grimper en troisième position, le Français récupérant également le meilleur tour en course. Renault e.dams et Sébastien confortent ainsi leur place en tête des classements Pilotes et Teams.

Nico, No. 8 : « Hormis à Punta del Este, je me suis retrouvé en lutte pour le podium sur toutes les courses, et les décisions des commissaires me permettent d’en décrocher un premier cette saison. Nous savions que la performance était au rendez-vous, comme le prouve notre vitesse en qualifications. Il fallait juste que je signe un bon résultat pour renforcer ma confiance. »

Sébastien No. 9 : « Même si j’ai le sentiment que nous n’avions pas trouvé les meilleurs réglages pour cette piste, le résultat final est en notre faveur. Le tracé du circuit rendait les dépassements très difficiles et, comme on a pu le voir, j’ai eu quelques frictions avec Jérôme [D’Ambrosio] lors de notre duel. C’était frustrant mais cela fait parfois partie de la course automobile. Dans l’ensemble, je préfère retenir que nous conservons les commandes des deux championnats. »

Vincent Gaillardot, Directeur du programme Formula E chez Renault Sport : « Dès les essais libres, nous avons pu constater que nous étions rapides mais l’erreur de Sébastien en Superpole a évidemment eu des conséquences, surtout sur un tracé où il est difficile de dépasser. Nous avons ainsi vu à quel point il est important de faire un sans-faute pour assurer une bonne place sur la grille et s’en servir pour être réguliers aux avant-postes par la suite. »

Alain Prost, Directeur : « Après les décisions des commissaires, le bilan de Mexico est bien plus positif. Nous avons une écurie performante et une voiture compétitive, ce qui se reflète dans le classement final de l’épreuve. Quant à l’événement en lui-même, quel succès populaire pour la Formula E ! Les fans mexicains sont incroyables et malgré la pression de passer après la Formule 1, ils nous ont offert un spectacle extraordinaire. »

Jean-Paul Driot, Directeur : « Il semble qu’un petit souci de freins nous ait coûté la victoire à Mexico ; nous allons étudier cela de près. Néanmoins, Sébastien et Nico ont tous deux bataillé ferme durant la course. En décrochant les deuxième et troisième places, sans oublier le meilleur tour en course de Nico, nous consolidons notre position de leader dans les deux championnats. Nous analyserons les différents problèmes rencontrés ce week-end en vue de la prochaine manche à Long Beach. »

Renault e.dams, Sébastien, et Nico reviendront en piste dès le samedi 2 avril pour l’ePrix de Long Beach, sixième manche 2015/2016 du Championnat FIA de Formula E.

Retour en haut