Renault Sport Racing, fidèle à sa vocation de permettre à de jeunes pilotes d’atteindre le plus haut niveau en sport automobile, est partenaire depuis plusieurs années au Trophée Kart Mag.
Le 13 août, sur le circuit Bugatti au Mans, les meilleurs kartmen pourront piloter une Clio Cup pendant une journée et découvrir ainsi la compétition automobile.

Rencontre avec 4 jeunes pilotes de la Coupe de France Clio Cup issus du Karting !

« C’est une école du sport-automobile et de la vie qui m’a permis d’acquérir les notions brutes de pilotage, les trajectoires, les freinages, savoir gérer une course, les batailles en peloton et intégrer rapidement des informations afin d’anticiper au maximum. » explique Jérémie Lesoudier, qui a participé à des compétitions de karting de 2010 à 2014, il a d’ailleurs été classé 2ème des 24 heures du Mans Karting en 2014.
Ayant envie de retrouver des courses qui se rapprochaient un peu du karting, il a choisi la Coupe de France Renault Clio Cup en 2016. Son père avait déjà participé à la série en 2006, 2008 et 2009. « J’adore l’excellente ambiance, c’est une superbe coupe monotype où les écarts sont infimes et la voiture est agréable à piloter. »

En 2009, Maxime Roy débute le karting puis il remporte le trophée Kart Mag en 2015 avant d’intégrer la Coupe de France Renault Clio Cup 2016 sur le meeting de Magny-Cours.
« La voiture est bluffante, l’ambiance dans le paddock est très conviviale, le timing des courses permet de décompresser et de débriefer (contrairement au kart) et l’organisation est au top, je suis conquis, c’est une expérience incroyable ! »
Conquis par cette formule, il ajoute « Le karting est sûrement la meilleure formation pour un pilote. On y apprend la valeur du travail, le bonheur immense des victoires et à savoir encaisser les échecs tout en tirant les leçons. Dans le karting, il faut être un excellent metteur au point tant au niveau du châssis que du moteur, il faut savoir peaufiner les réglages en fonction des conditions de la piste, et c’est une expérience irremplaçable. C’est la meilleure école de pilotage. »

Après 8 années de karting, Jeremy Sarhy, 9ème au Championnat d’Europe Juniors en 2012, intègre la Coupe de de France Renault Clio Cup en 2015 : « C’est la formule de promotion où l’équité sportive et le niveau des pilotes sont excellents. Je suis arrivé à l’âge de 15 ans avec une licence espagnole, selon le règlement international je ne marquais pas de points à la Coupe française mais l’objectif était d’apprendre les circuits et d’emmagasiner un maximum d’expérience, j’ai tout de même fait de belles performances en me rapprochant des meilleurs ! Je pense que c’est la formule de promotion idéale pour débuter à moindre coût et essayer de se faire remarquer »
Il admet volontiers que le karting l’a aidé à relever les défis de la Coupe de France Clio Cup
« Les années karting sont sûrement les plus difficiles pour un pilote, mais ça reste la meilleure école... Le karting m’a beaucoup appris en terme de pilotage, trajectoires, batailles en peloton... »

Émilien Carde, demi finaliste de la Coupe du Monde KZ2 en 2015 est le petit nouveau de la Clio Cup France. Désormais pilote chez Milan Compétition, il est en tête de la catégorie Juniors avec 24 points d’avance et 2 victoires. « Je recommande totalement le kart pour débuter le sport automobile. Cela m’a aidé dans le processus d’adaptation et c’est un bon moyen d’engranger de l’expérience dans la course en peloton avec tout ce que cela implique (confrontation directe, gestion de la course, réactivité). Ainsi que de s’amuser sans pour autant se ruiner. »

« la Coupe de France Renault Clio Cup est un très bon championnat pour débuter dans le milieu automobile. La voiture est très amusante, avec un rapport poids puissance intéressant. Cela permet de commencer à travailler sur les acquisitions de données, de manière plus précise qu’en kart. Il y a un niveau extrêmement relevé pour un coût limité. Les circuits sont fabuleux et l’ambiance générale est excellente ».

La plupart des champions de sport automobile ont débuté en kart, ce vivier sans équivalent permettra sans doute à ces jeunes de suivre les traces de pilotes en devenir tels que Andrea Pizzitola, issu du karting et ayant évolué au sein des formules de promotion Renault.

Retour en haut