Les 17 et 18 octobre prochains, le Circuito de Jerez recevra la finale des World Series by Renault ! Le Renault Sport Trophy, l’Eurocup Formula Renault 2.0 et la Formula Renault 3.5 Series seront réunis pour un meeting où les quatre dernières couronnes seront attribuées. Autour de ce suspense, les spectateurs espagnols seront gâtés avec de nombreuses animations, dont l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show. Les invitations gratuites sont disponibles sur www.worldseriesbyrenault.com.

Un an après avoir accueilli les World Series by Renault pour la première fois, un nouveau week-end explosif se prépare sur l’emblématique circuit andalou. Avec ses courbes rapides, dont les enchaînements sanctionnent les erreurs, la piste espagnole est une référence auprès des concurrents de toutes catégories.

Si les premiers champions ont connu la consécration au Mans, quatre titres sont encore en jeu, dont une superbe finale qui s’annonce en Eurocup Formula Renault 2.0, où huit hommes sont en lice pour la gloire sur le tracé espagnol.

L’action sera non-stop avec la présence de la Clio Cup España, du Renault Sport Show et de l’Infiniti Red Bull Racing F1 Show qui régalera les spectateurs aux côtés des animations et expositions du Village Renault.

Formula Renault 3.5 Series : qui sera le meilleur rookie ?
Déjà assuré de la couronne, Oliver Rowland (Fortec Motorsports) voudra finir l’année en beauté et le Britannique a le record de victoires en une saison dans le viseur. Deuxième, Matthieu Vaxiviere tentera avec Marlon Stockinger de ramener Lotus au deuxième rang chez les équipes.

Les yeux seront rivés sur la lutte pour la troisième position, opposant six pilotes dont trois débutants. Dean Stoneman (DAMS) est actuellement le mieux placé, mais le protégé de Red Bull devra affronter Nyck de Vries (DAMS) et Egor Orudzhev (Arden International). Les expérimentés Tom Dillmann (Jagonya Ayam with Carlin), Tio Ellinas (Strakka Racing) et Jazeman Jaafar (Fortec Motorsports) auront aussi leur mot à dire.

Dans le peloton, Gustav Malja (Strakka Racing) désirera revenir sur le podium pour sceller sa campagne dans un top dix qui sera l’objectif de Nicholas Latifi (Arden Motorsport), deuxième l’an passé à Jerez, et d’Aurélien Panis (Tech 1 Racing). Le Français souhaitera mettre à profit ses progrès pour savourer le champagne, à l’image de son équipier Roy Nissany (Tech 1 Racing) en Autriche.

Pour Alfonso Celis (AVF), Yu Kanamaru (Pons Racing), Sean Gelael (Jagonya Ayam with Carlin), Beitske Visser (AVF), André Negrão (International Draco Racing) et Nikita Zlobin (Pons Racing), l’objectif sera de terminer la saison sur une note positive.

Course 1 : samedi 17 octobre à 14h30
Course 2 : dimanche 18 octobre à 15h30

Eurocup Formula Renault 2.0 : huit prétendants à la couronne
Cette saison, huit pilotes différents se sont imposés en Eurocup Formula Renault 2.0 et tous peuvent encore croire au titre. Récemment sacré en NEC, Louis Delétraz (Josef Kaufmann Racing) arrivera en tête, mais son compatriote Kevin Jörg (Josef Kaufmann Racing) possède le même nombre de points.

Face aux Suisses qui essaieront d’assurer les deux titres à leur écurie, Jack Aitken (Koiranen GP) sera le mieux placé pour jouer les trouble-fêtes. Fort de son double podium l’an passé et de son titre en Formula Renault 2.0 Alps le week-end dernier, le Britannico-Coréen devra aussi surveiller les ambitions de son partenaire Jake Hughes (Koiranen GP). De leur côté, Anthoine Hubert (Tech 1 Racing) et Ben Barnicoat (Fortec Motorsports) pourront compter sur une équipe entièrement concentrée sur leurs chances pour emporter la mise. Légèrement distancés, Ukyo Sasahara (ART Junior Team) et Dennis Olsen (Manor MP Motorsport) donneront tout pour profiter de chaque opportunité.

Confortablement installé en neuvième position, Matevos Isaakyan (JD Motorsport) visera un premier succès cette année. L’objectif sera partagé avec Martin Kodrić (Fortec Motorsports) et Ignazio D’Agosto (Manor MP Motorsport), dont le dixième rang est menacé par les rookies Harrison Scott (AVF) et Darius Oskoui (ART Junior Team).

Si Simon Gachet (Tech 1 Racing) souhaite confirmer ses progrès par un nouveau podium, Thiago Vivacqua (JD Motorsport), James Allen (ARTA Engineering) et Valentin Hasse-Clot (Fortec Motorsports) tenteront de créer l’exploit. De leur côté, Amaury Richard (ARTA Engineering), Hugo de Sadeleer (Tech 1 Racing), Bruno Baptista (Manor MP Motorsport) et Christopher Anthony (Manor MP Motorsport) désireront ouvrir leur compteur. Pour cette finale, le peloton sera complété par Alexey Korneev (JD Motorsport) et les wild-cards Daniel Pronenko (BVM), Josef Zaruba (AVF), Denis Bulatov (AVF), Vasily Romanov (Cram Motorsport), Julien Falchero (GSK Grand Prix), Jehan Daruvala (Fortec Motorsports) et Max Defourny (ART Junior Team), sacré meilleur rookie en Formula Renault 2.0 NEC.

Course 1 : samedi 17 octobre à 13h10
Course 2 : samedi 17 octobre à 18h15
Course 3 : dimanche 18 octobre à 12h55

Renault Sport Trophy : finale à trois pour la chance d’une vie
SI les titres en Endurance et en Prestige sont déjà décernés, le sacre en Élite est toujours envisageable pour trois concurrents. Au Mans, Andrea Pizzitola (ART Junior Team) a délogé Steijn Schothorst (Equipe Verschuur) de la tête, mais deux points seulement séparent ceux qui étaient équipiers l’an passé en Eurocup Formula Renault 2.0. Néanmoins, le plus mauvais résultat de la saison sera décompté à l’issue de la finale, et le Néerlandais pourrait en profiter puisqu’il a déjà abandonné deux fois alors que le Français a terminé toutes ses courses dans les points.

Les pilotes Élite auront la charge de se qualifier pour l’Endurance. Le classement intermédiaire et de l’ultime course Sprint offriront donc un total de cinquante unités en jeu. Troisième, David Fumanelli (Oregon Team) souhaitera faire un carton plein pour s’emparer de la couronne sur le fil, mais aussi d’une place aux rookie tests avec l’équipe officielle Nismo en Super GT.

Face aux trois challengers, les outsiders Indy Dontje (ART Junior Team), Nicky Pastorelli (V8 Racing) et Luciano Bacheta (Oregon Team) tenteront de briller. José Manuel Perez Aicart (Monlau Competicion), Bas Schothorst (Zele Racing), Alan Hellmeister (Oregon Team) et Miguel Ramos (Equipe Verschuur) donneront tout pour réaliser un coup d’éclat, tout comme l’ancien pilote de Formule 1 Christian Klien (Zele Racing) et ceux de Formula Renault 3.5 Series, Nelson Panciatici (Monlau Compétition) et Meindert van Buuren (V8 Racing).

En Prestige, Dario Capitanio (Oregon Team) voudra conclure sa campagne de champion par une dernière victoire avant de se concentrer sur les 24 Heures du Mans 2016. La bataille pour la deuxième position de la catégorie verra s’affronter Diederik Sijthoff (V8 Racing), Richard Gonda (ART Junior Team) et Niccolò Nalio (Oregon Team), tous trois se tenant en cinq points, mais aussi Max Braams (V8 Racing), en progrès constants. Derrière, Toni Forné (ART Junior Team), Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur), Andres Mendez (Zele Racing), Adalberto Baptista (Oregon Team) et Antonio Coimbra (Equipe Verschuur) tenteront de créer la surprise. Christof von Grünigen (Zele Racing), Jurgen Smet (Monlau Competicion) et le légendaire Jean Ragnotti (Monlau Competicion) rejoindront également le peloton pour cette finale.

Malgré leur titre en Endurance, David Fumanelli et Dario Capitanio poursuivront leurs efforts pour offrir le sacre par équipes à Oregon Team. Dans la lutte opposant la structure italienne à ART Junior Team, les deux hommes seront épaulés par Luciano Bacheta et Niccolò Nalio face aux binômes Andrea Pizzitola - Richard Gonda et Indy Donje - Toni Forné. Une situation dont Max Braams (V8 Racing) espèrera profiter avec son nouveau partenaire Meindert van Buuren pour s’emparer de la deuxième place finale en Endurance.

Course Endurance : samedi 17 octobre à 16h00
Course Sprint Prestige : dimanche 18 octobre à 10h50
Course Sprint Élite : dimanche 18 octobre à 17h05

Programmation TV / Qualifications sur Youtube
Les qualifications seront visibles en direct sur la chaîne Youtube de Renault Sport. Les épreuves pourront être suivies depuis Eurosport Player en live, tout comme la Formula Renault 3.5 Series sur Eurosport International, Eurosport UK et Eurosport France. Les trois manches d’Eurocup Formula Renault 2.0 bénéficieront aussi d’une retransmission en direct. Motors TV diffusera également les courses Endurance et Sprint Prestige du Renault Sport Trophy en live, la Sprint Élite en différé.

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition de Renault Sport Technologies : « L’heure de la grande finale a sonné ! Nous sommes toujours ravis de retrouver l’Andalousie, une région chère à l’histoire de Renault. Il y a moins d’un an, Alain Prost offrait à Renault Sport R.S. 01 son premier baptême de piste public et nous allons désormais assister au dénouement du Renault Sport Trophy cette saison ! Les concurrents déjà titrés voudront finir en beauté tandis que les autres tenteront de se démarquer sur un circuit atypique, qui pardonne peu, et fortement abrasif. Avec quatre titres en jeu, dont celui en Eurocup Formula Renault 2.0 opposant huit pilotes différents, cette finale devrait rester dans les annales du sport automobile ! »

Résultats 2014
Formula Renault 3.5 Series
Qualifs 1 : W. Stevens (GBR) 1’27’’783
Course 1 : 1. W. Stevens (GBR) – 2. O. Rowland (GBR) – 3. S. Sirotkin (RUS)
Qualifs 2 : O. Rowland (GBR) 1’27’’802
Course 2 : 1. O. Rowland (GBR) – 2. N. Latifi (CAN) – 3. W. Buller (GBR)
Eurocup Formula Renault 2.0
Qualifs 1 : D. Olsen (NOR) 1’40’’415
Course 1 : 1. N. de Vries (NED) – 2. J. Aitken (GBR) – 3. H. Villemi (EST)
Qualifs 2 : G. Russell (GBR) 1’39’’691
Course 2 : 1. G. Russell (GBR) – 2. N. de Vries (NED) – 3. J. Aitken (GBR)

Timetable

Retour en haut