Les pilotes Renault Sport Formule One Team, Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, n’étaient séparés que de cinq millièmes de secondes à l’issue du premier jour du Grand Prix Singapore Airlines de Singapour. Lors des deux séances ayant eu lieu dans la soirée, les deux hommes ont accompli sans interruption l’intégralité de leurs programmes dans les conditions chaudes et humides régnant autour du circuit urbain de Marina Bay. Kevin s’est montré le plus rapide en 1’47’’161.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste - Notes du programme technique
- Une journée linéaire où les deux pilotes ont accompli leurs programmes prévus.
- Kevin et Jolyon ont tous deux utilisé les Pirelli supertendres durant la première séance.
- La deuxième session les a vus chausser les gommes supertendres et ultratendres.

Kevin Magnussen, R.S.16-02 n°20
Essais libres 1 : 18e – 1’50’’263 – 29 tours
Essais libres 2 : 16e – 1’47’’161 – 30 tours

Kevin : « Nous avons pu faire tout ce qui était nécessaire lors d’une journée sans problème. Nous semblons un peu mieux placés dans la hiérarchie par rapport à notre dernière sortie et nous souhaitons bien évidemment être un peu plus rapides demain. Il fait chaud dans la voiture, mais il n’y a pas eu de surprise et nous devrions pouvoir bien progresser au fil du week-end. »

Jolyon Palmer, R.S.16-05 n°30
Essais libres 1 : 17e – 1’49’’794 – 27 tours
Essais libres 2 : 17e – 1’47’’166 – 34 tours

Jolyon : « C’était une soirée relativement facile au volant et nous avons accompli tout ce que nous voulions faire aujourd’hui, ce qui est positif. On peut clairement ressentir le niveau d’adhérence augmenter durant les séances et nous avons un set-up de base assez solide. C’est assurément assez spécial d’effectuer un tour ici. »

Bob Bell, Directeur de la Technologie : « Nous avons effectué tout ce que nous devions faire aujourd’hui tout en trouvant une bonne direction pour les réglages. La seconde séance était plutôt consacrée aux réglages de la voiture pour les qualifications et la course, notamment en en apprenant davantage sur les pneus, et nous avons accompli un bon nombre de tours dans ce but. La R.S.16 semble assez bien équilibrée, même s’il nous reste encore un peu de travail sur la hauteur de caisse en raison des nombreuses bosses sur ce circuit. »

Retour en haut