Renault Sport Formula One Team n’a pas rencontré le succès espéré aujourd’hui lors du Grand Prix d’Allemagne disputé sur le Hockenheimring. Quatorzième sur la grille, Jolyon Palmer réalisait un bon départ avant de faire des plats sur ses pneumatiques et de toucher un concurrent au premier tour. Devant effectuer un arrêt précoce, une course d’attaque en fond de peloton l’attendait ensuite. Kevin Magnussen progressait d’abord bien dans la hiérarchie, mais les meilleures performances que prévues de ses adversaires sur trois stops ruinaient ses efforts au terme des 67 tours de course. Kevin terminait seizième, Jolyon dix-neuvième.

- Kevin démarrait du seizième rang avec un train de Pirelli supertendres neufs (rouge). Il en rechaussait au onzième tour avant de passer de nouvelles gommes tendres (jaune) au trente-deuxième passage.
- Parti quatorzième en supertendres neufs, Jolyon rentrait à la fin de la première boucle pour chausser des tendres neufs puis des supertendres rodés aux vingt-cinquième et quarante-cinquième tours.

Kevin Magnussen - R.S.16-01 n°20 - Grille : 16e - Arrivée : 16e
« Avant la course, nous avons opté pour une stratégie à deux arrêts puisque tout indiquait qu’il s’agissait de la bonne chose à faire, mais nous avons vu que la stratégie à trois arrêts de nos concurrents fonctionnait mieux. Ce n’était pas évident de suite et nous étions trop engagés sur notre plan. C’est une leçon importante. Nous étions trop lents en tendres sur notre dernier relais et notre dégradation en supertendres était plus importante que prévu, ce qui a compromis nos chances de finir mieux classé aujourd’hui. »

Jolyon Palmer - R.S.16-04 n°30 - Grille : 14e - Arrivée : 19e
« Tout s’annonçait bien et j’ai pris un bon départ. Je pense que j’avais atteint la dixième place, donc le résultat final est décevant aujourd’hui. J’ai fait un gros blocage au deuxième virage, causant d’énormes plats sur mes pneus. Je pouvais à peine voir où j’allais en raison des vibrations et j’ai touché une Williams en essayant de contenir une McLaren. Cela a endommagé mon aileron avant, qui a été changé lors du deuxième arrêt. Après cela, je ne pouvais pas faire grand-chose. C’est dommage, mais tirons les positifs, mettons le reste derrière nous et concentrons-nous sur la seconde moitié de saison. »

Fred Vasseur, Team Principal
« Même si nous n’avons pas obtenu le résultat souhaité aujourd’hui, il y a beaucoup de positif à retirer ce week-end. Nous avons atteint Q2 avec Jolyon en qualifications et nous avons démontré que nous pouvions régulièrement nous battre avec Haas et Toro Rosso en course, ce qui n’était pas le cas auparavant. Nos deux pilotes ont tout donné en piste bien qu’ils n’aient pas été en mesure de finir fort. La stratégie à deux arrêts n’a finalement pas fonctionné pour Kevin en raison du timing et d’un rythme meilleur que prévu de nos concurrents en fin de course. Jolyon a réalisé un superbe envol, mais il n’a malheureusement pas pu délivrer le potentiel montré en qualifications après un plat sur ses pneus. Nous reprendrons le combat après la pause estivale. »

Retour en haut