Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, les pilotes Renault Sport Formula One Team, ont connu une entame de Grand Prix d’Autriche sous un temps mitigé avec une matinée sèche et une après-midi sèche, humide puis à nouveau sèche dans les massifs styriens. Kevin a été le plus rapide des deux sur la journée grâce à son meilleur tour bouclé en 1m09.525s.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste – Notes du programme technique
- Nous avons bien accumulé les tours en matinée, mais l’averse en début d’EL2 a perturbé le programme du jour sur les deux voitures.
- Les deux pilotes ont profité d’une journée sans problème.
- Les pneus Pirelli ultratendres (violets) ont été utilisés en EL1, les tendres (jaunes), supertendres (rouges), intermédiaires (verts) et ultratendres ont été chaussés en EL2.

Kevin Magnussen, R.S.16-01 n°20
Essais libres 1 : 15e – 1’09’’707 – 24 tours
Essais libres 2 : 14e – 1’09’’525 – 19 tours

Kevin : « Une très bonne journée. Nous avons réalisé de grands progrès avec la voiture, qui bénéficie désormais d’une meilleure traction, d’un meilleur freinage ainsi que d’une meilleure adhérence. Elle est beaucoup plus stable dans les virages rapides, ce qui est également positif. Il nous reste encore du travail, mais je suis beaucoup plus heureux que ces derniers temps dans la voiture. »

Jolyon Palmer, R.S.16-02 n°30
Essais libres 1 : 17e – 1’09’’851 – 28 tours
Essais libres 2 : 16e – 1’10’’020 – 23 tours

Jolyon : « Cela s’est un peu corsé avec l’averse, même si le niveau d’adhérence sur piste humide était surprenant jusqu’au tête-à-queue de la monoplace ! La voiture parait assez bonne ici et c’était une journée solide de notre côté. Il semble que nous faisons de grands pas en avant. »

Alan Permane, Directeur des Opérations Techniques : « Malgré l’interruption causée par quelques grosses averses dans l’après-midi, nous avons connu deux séances raisonnablement productives. La nouvelle surface de la piste est incroyablement lisse, sans bosse, tout en offrant une bonne adhérence. Aujourd’hui, les deux pilotes étaient ravis de leurs voitures. L’arrivée de la pluie nous coûte des données sur les longs relais, mais nous essaierons de rectifier cela demain. »

Retour en haut