Renault Sport Formula One Team n’a hélas pu capitaliser sur sa meilleure performance jamais réalisée en qualifications lors des quarante-quatre tours du Grand Prix de Belgique. Kevin Magnussen s’était élancé de la douzième place, suivi par Jolyon Palmer. Après un bon départ, Jolyon occupait la septième position devant Kevin, mais l’accident de ce dernier au cinquième passage menait à son abandon prématuré. Après le déploiement du drapeau rouge, Jolyon tenait son rang avant de souffrir de la dégradation des pneumatiques. Il terminait quinzième.

- Auteur d’un excellent envol le portant de la treizième à la septième place en cinq boucles, Jolyon passait une première fois aux stands lorsque la voiture de sécurité entrait en action. Après la neutralisation, il était intercalé entre la Toro Rosso de Daniil Kvyat et la Haas de Romain Grosjean. Bien que dépassé par les Ferrari et les Williams, le trio est resté ensemble tout au long de la course.
- En raison des fortes températures et de la dégradation des pneus, Jolyon effectuait trois arrêts aux stands. Parti en tendres, il en chaussait de nouveau au sixième tour avant de basculer sur les mediums au vingt-deuxième et les supertendres au trente-quatrième tour.
- Kevin tirait profit d’une entame chaotique pour se hisser au huitième rang, derrière son équipier. Un passage sur un vibreur au sommet du Raidillon le projetait néanmoins dans les barrières de sécurité. Sorti seul et sans aide de sa monoplace, il était transporté par précaution au centre médical qui décelait une coupure à la cheville gauche. Il subira des examens approfondis dans un hôpital voisin. Kevin n’a jamais cessé d’être conscient et réactif.

Jolyon Palmer - R.S.16-02 n°30 – Départ : 13e – Arrivée : 15e.
« Nous avons réussi notre meilleure qualification en Belgique. Les deux monoplaces ont effectué un excellent départ avant de passer un certain temps dans le top dix. Nous aurions pu avoir une course solide, mais la voiture de sécurité a remis de nombreux concurrents en selle. C’est dommage de ne pas faire finalement mieux, mais dans l’ensemble, ce week-end a été meilleur que nos attentes. J’ai vu l’accident de Kevin dans mes rétroviseurs. Ce n’est pas plaisant à voir, c’est une section extrêmement rapide sur ce circuit. Je suis soulagé qu’il aille bien. »

Frédéric Vasseur, Team Manager
« Kevin a été notre première préoccupation du jour après son gros accident à l’Eau Rouge. Il a pu s’extraire de la voiture sans aide avant d’être emmené par précaution au centre médical. Il n’a cessé d’être alerte, mais une coupure sur sa cheville nécessitait des examens approfondis. Il a été transporté à l’hôpital de Verviers. Jolyon a fait un très bon départ avant d’attaquer très fort. Dommage que la dégradation des pneus l’ait fait rétrograder au classement après notre meilleure qualification cette année et la démonstration de nouveaux progrès sur notre monoplace. J’espère que nous pourrons conserver ce regain de forme à Monza tout en tirant pleinement mesure en course. »

Retour en haut