Pour Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, les pilotes Renault Sport Formula One Team, la séance de qualifications du Grand Prix de Hongrie a été retardée, perturbée par la pluie, entrecoupée de drapeaux rouges et finalement frustrante. D’abord décalée de vingt minutes à cause d’une grosse averse, la Q1 a été sans cesse interrompue à cause de nouvelles chutes de pluie et de drapeaux rouges. À l’issue de la plus longue Q1 des temps modernes et en dépit des performances affichées en FP3, Jolyon a signé le dix-septième temps, tandis que Kevin s’est classé dix-neuvième.

Kevin Magnussen, R.S.16-01 n°20 – Q : 19e en 1’44’’543 – FP3 : 12e en 1’21’’989
« C’est décevant de ne pas avoir plus de choses à retirer d’aujourd’hui, car nous apparaissons un peu plus forts ce week-end. C’était très difficile d’y voir quelque chose avec les projections d’eau et nous n’avons pas été en mesure de nous placer en tête de file pour bénéficier d’un tour clair. Le week-end reste positif en terme de progression. Ainsi, nous étions très forts ce matin. Nous avons une course demain et nous aurons évidemment l’ambition d’obtenir un meilleur résultat. »

Jolyon Palmer, R.S.16-04 n°30 – Q : 17e en 1’43’’965 – FP3 : 10e en 1’21’’935
« C’était top d’être 10e. Malheureusement, c’est arrivé en essais libres et pas en qualifications ! Cette journée a été vraiment bonne avec ce dixième chrono, obtenu lors d’une session normale et disputée sur le sec. C’est très encourageant. Sur revêtement humide, nous étions au moins aussi performants, mais nous n’étions pas en piste au bon moment. J’ai effectué un tour au début de la Q1. Ensuite, je n’ai jamais eu l’opportunité de faire mieux puisque les drapeaux rouges survenaient toujours au plus mauvais moment pour nous. Lentement mais sûrement, nos rivaux ont eu la faculté de faire des tours complets… tandis que les drapeaux rouges m’empêchaient d’améliorer. Quelle que soit la météo demain, je pense que nous progresserons. Cela pourrait être une bonne course. »

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste :
Nous avons un bon rythme ici

Comment se sont passées les qualifications pour l’équipe ?
« Nous avons un bon potentiel et le rythme de la voiture semble bon, si l’on considère les chronos de la FP3. Malheureusement, le déroulement de la Q1 a été inhabituel, avec du retard puis de nombreuses interruptions au drapeau rouge. Au total, cela a duré 74 minutes au lieu de 18 en temps normal ! Les drapeaux rouges sont systématiquement arrivés aux moments où nous n’en voulions pas et cela a vraiment perturbé notre séance. »

Quelles sont vos considérations pour la course de demain ?
« Nous cherchons tous les moyens qui nous permettront de faire progresser nos monoplaces. Nous savons que nous avons affiché un meilleur rythme que ce nous montrions récemment, mais le Hungaroring est un circuit où il n’est pas facile de dépasser. Nous allons surveiller de près la météo, car les averses de cet après-midi n’étaient pas du tout prévues ! »

Retour en haut