Les pilotes Renault Sport Formula One Team, Esteban Ocon, Kevin Magnussen et Jolyon Palmer ont connu une entame humide de Grand Prix de Hongrie, une piste mouillée accueillant le Français et le Britannique en EL1. En matinée, Esteban effectuait la majorité du roulage pendant que l’on s’attelait à un problème de pression d’essence sur la voiture de Jolyon. Kevin en faisait de même l’après-midi alors que l’on finissait les réparations sur la monoplace de son équipier. Kevin terminait la journée avec le meilleur temps du trio en 1’23’’347.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste – Notes du programme technique
- Esteban réalisait du bon travail le matin en accomplissant un bon programme. Jolyon jouait de malchance, une chute de pression d’essence le restreignant à ses six tours initiaux.
- Kevin était en piste l’après-midi avec un bon programme alors que les problèmes de pression d’essence de Jolyon se poursuivaient jusqu’au diagnostic et à une réparation en fin de séance pour qu’il puisse effectuer des tours avec deux composés des pneus secs Pirelli.
- Les gommes intermédiaires (vert) et tendres (jaune) de Pirelli ont été utilisées en matinée avant de passer les tendres et supertendres (rouge) en EL2.

Esteban Ocon, R.S.16-01 n°45
Essais libres 1 :
18e – 1’25’’260 – 28 tours

Esteban : « C’était bien d’avoir un peu de temps dans la voiture ici, sur un beau circuit. C’était assez glissant sur piste humide en début de séance, mais nous avons pu couvrir un bon programme. Je suis content de mon chrono dans la voiture et j’ai été à même de donner aux ingénieurs ce que j’espère être de bons retours. »

Kevin Magnussen, R.S.16-01 n°20
Essais libres 2 :
17e – 1’23’’347 – 41 tours

Kevin : « C’était une matinée assez détendue à regarder Esteban piloter ma voiture avant un après-midi chargé et productif au volant. Nous avons accompli un bon nombre de tours, ce qui était utile comme nous découvrons la nouvelle surface de la piste. Celle-ci nous permet d’aller plus vite, mais il a fallu quelques moments pour apprendre jusqu’à quel point nous pouvions attaquer. Je suis satisfait de mon travail aujourd’hui et, comme d’habitude, nous tenterons de libérer un peu plus de rythme avant les qualifications. »

Jolyon Palmer, R.S.16-04 n°30
Essais libres 1 :
22e – 1’28’’560 – 6 tours
Essais libres 2 : 19e – 1’23’’528 – 12 tours

Jolyon : « C’était clairement loin d’être un jour idéal aujourd’hui avec seulement six tours ce matin et douze l’après-midi. Mais ce n’est pas la fin du monde, je connais la piste et la R.S.16 semble assez bonne. J’ai débuté la journée en espérant que la voiture n’aurait pas de problème et que la malchance était derrière moi. Puis nous n’avons cessé d’avoir un souci d’essence récurent qui était un peu pénible. Nous n’avons pas trop appris de mon côté du garage, mais il semble que nous ayons résolu le fond du problème concernant la pression d’essence, ce qui conclut positivement ce dur travail. »

Nick Chester, Directeur Technique : « C’était une journée assez mitigée. D’un côté, c’était compliqué pour Jolyon qui a perdu beaucoup de temps de roulage avec les problèmes de système de carburant. Nous avons fini par le réparer tout en nous assurant qu’il roulait assez pour avoir des sensations correctes avec les deux composés de gommes afin qu’il soit prêt demain. Ce type de souci tend à être difficile à détecter. Il doit être vérifié au stand, mais l’on ne peut pas être certain de sa résolution tant que l’ensemble n’est pas en piste, à pleine charge et à pleine consommation. Nous changions systématiquement les pièces pour résoudre le problème. »

« De l’autre côté du garage, Kevin a beaucoup roulé cet après-midi, avec notamment un très long relais en pneus tendres. Nous sommes assez satisfaits de ce que nous avons emmagasiné. Esteban a également fait un bon travail en accomplissant beaucoup durant la matinée. La mise en action a été lente à cause d’une piste légèrement humide, mais il a fait tout ce que nous lui avons demandé. Une fois sèche, la nouvelle surface s’est évidemment révélée plus rapide que l’an passé, mais cela n’a pas causé d’autres problèmes. Il est évident que cela ira encore plus vite au fil du week-end avec les dépôts de gommes. »

Retour en haut