C’est sous un ciel radieux que Renault Sport Formula One Team a pris part aux premières séances d’essais libres organisées sur le Circuit Gilles Villeneuve dans le cadre du Grand Prix de Formule 1 du Canada. Kevin Magnussen a signé un tour en 1’16’’255 pour prendre la seizième place de la journée tandis que Jolyon Palmer réalisait son meilleur effort en 1’17’’001.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste – Notes du programme technique
- Kevin a étrenné le nouveau châssis R.S.16-04, équipé de râteliers en début de journée. Un souci sur la boite de vitesses a limité son roulage lors des EL1.
- Jolyon a connu un vendredi sans problème, menant un gros programme d’évaluations avec notamment 48 tours accomplis l’après-midi.
- Les pneus Pirelli jaunes (tendres) ont été utilisés en matinée, tout comme les violets (ultratendres) et les jaunes durant les EL2.

Kevin Magnussen, R.S.16-04 n°20
Essais libres 1 : 20e – 1’18’’409 – 13 tours
Essais libres 2 : 16e – 1’16’’255 – 39 tours

Kevin : « Aujourd’hui, nous avons bien progressé et, comme prévu, la voiture est clairement plus rapide en ultratendres qu’en tendres. J’attaquais assez fort et j’y ai laissé quelques plats. Le problème concernant la boite de vitesse n’était pas dramatique et nous avons à nouveau inspecté la monoplace durant l’après-midi. Je pense que nous devrions avoir plus de rythme d’ici les qualifications. »

Jolyon Palmer, R.S.16-02 n°30
Essais libres 1 : 22e – 1’18’’583 – 28 tours
Essais libres 2 : 20e – 1’17’’001 – 48 tours

Jolyon : « Ça en faisait des tours en EL2 ! Nous avons réalisé de nombreuses évaluations au long des deux séances de la journée. Cela veut dire que nous devrions avoir tous les éléments à assembler pour aller aussi vite que possible en qualifications. Nous n’avons pas montré tout notre rythme de ce côté du garage, c’est ce qui nous attend demain. »

Remi Taffin, Directeur Technique : « Après les débuts à Monaco de la dernière spécification B du groupe propulseur, c’était la première fois que les deux R.S.16 l’utilisaient. Toutes deux se sont bien comportées. L’équipe a fait du bon travail au sein du garage pour corriger le problème de Kevin ce matin. La variation de température entre la matinée fraîche et l’après-midi chaleureux était importante, ajoutant un nouveau défi dans la quête du meilleur set-up. Nous nous attendons aussi à une météo très différente pour la course dimanche. Les ingénieurs de piste ont donc encore beaucoup de travail. »

Retour en haut