Fred Vasseur revient sur une solide prestation au Japon tout en ayant hâte d’être au Grand Prix des États-Unis, toujours aussi populaire.

Le Grand Prix du Japon n’a offert aucun point, mais l’équipe a réalisé une belle performance. Quel est votre avis sur l’ensemble du week-end ?
C’était notre meilleur week-end sur le plan des performances, même si les points nous ont malheureusement échappé. Samedi matin, nos EL3 étaient très bons et même s’il nous en manquait un peu lors des qualifications, nous avons pu dépasser Toro Rosso et McLaren en course, tout en restant assez près de Williams. Sur la performance pure, c’était certainement notre meilleur rendez-vous de la saison à ce jour. Cela confirme les progrès accomplis depuis juin et notre capacité à les maintenir.

Citeriez-vous ces écuries comme nos plus proches rivaux à ce stade de l’année ?
Au Japon, nous avons pris le dessus sur Toro Rosso et McLaren et nous étions bien plus proches de Williams que par le passé. Nous avons hissé notre niveau de jeu en course. Il est toutefois clair que nous devons progresser en qualifications pour commencer la course sur des bases plus solides. Les résultats suivront ensuite, je l’espère.

Les pilotes répondent-ils bien aux performances en progrès ?
Jo a effectué une très bonne prestation. Nous avions une stratégie assez agressive avec un seul arrêt tout en devant préserver ses pneus. Kevin a également pu gagner des positions et se battre. Tous deux ont donc confiance en la voiture et ils peuvent désormais l’exploiter efficacement.

Quel est le moral de l’écurie à quatre manches de la fin d’une très longue saison ?
Indépendamment des points inscrits par Jo ou Kevin, les derniers résultats ont dynamisé l’équipe. Cela confirme que nous allons de l’avant, ce qui est toujours très positif. Même si la dixième place n’est pas là où nous voulons être à terme, cela progresse et c’est encourageant pour tout le monde. Les quatre dernières courses sont difficiles physiquement, mais nous sommes prêts pour le combat.

L’équipe a annoncé son premier pilote pour 2017 la semaine passée. Qu’est-ce qui a fait pencher la balance vers Nico ?
Nico est l’un des pilotes qui a vraiment laissé une trace avec notamment un titre en GP2 dès sa première année. Seuls trois pilotes y sont parvenus à ce jour : Nico, Nico Rosberg et Lewis Hamilton. Pour le moment, il a tout réussi dans sa carrière, y compris au Mans. C’est aussi un véritable leader capable de motiver une équipe et de la fédérer autour de lui. Il a beaucoup d’expérience et il est très rapide ce qui est très important à ce stade de notre développement. Du point de vue technique, un pilote expérimenté et précis peut offrir des retours précieux tout en sachant exactement ce qu’il attend de la voiture. Cela permet aux équipes de travailler rapidement et efficacement. Nous sommes vraiment heureux de le compter parmi nous.

Retour en haut