L’équipage #2 de la Renault Sport R.S. 01 de l’équipe ART Junior Team s’est imposé sur le Circuit Bugatti Le Mans pour la première course du Renault Sport Trophy organisée en France. Parti de la pole position, le duo composé par Richard Gonda et Andrea Pizzitola a mené de bout en bout pour l’emporter devant Pieter Schothorst et Max van Splunteren (Equipe Verschuur #1). Après la course, l’équipage des Néerlandais était déclassé car le réservoir contenait moins que les trois litres d’essence requis. Une exclusion permettant ainsi au duo David Fumanelli et Dario Capitanio (Oregon Team #8) de remporter le premier titre de l’histoire du Renault Sport Trophy.

En signant le meilleur temps des qualifications des pilotes Prestige, Richard Gonda (ART Junior Team #2) offrait la pole position à l’équipage qu’il compose avec Andrea Pizzitola, devant Capitanio-Fumanelli (Oregon Team #8) et Braams-Geerts (V8 Racing #4).

Gonda sème la concurrence

Au départ, Richard Gonda profitait de l’accrochage derrière lui pour creuser l’écart. Avec le contact entre Dario Capitanio et Niccolò Nalio (Oregon Team #6), Max van Splunteren (Equipe Verschuur #1) remontait au deuxième rang devant Diederik Sijthoff (V8 Racing #5), Adalberto Baptista (Oregon Team #7) et Philippe Bourgois (Zele Racing #9), tous trois dépassés par Dario Capitanio avant l’ouverture de la fenêtre des changements de pilotes. Au classement intermédiaire, Richard Gonda menait avec près de dix secondes d’avance sur Max van Splunteren et vingt-six sur Dario Capitanio. Diederik Sijthoff et Philippe Bourgois suivaient, précédant Antoine Boulay (Monlau Competicion), Adalberto Baptista, Jeroen Schothorst (Equipe Verschuur #10), Niccolò Nalio et Max Braams.

Pizzitola contrôle Pieter Schothorst

Premier duo à s’arrêter, Richard Gonda cédait son baquet à Andrea Pizzitola. Les positions restaient identiques à la fermeture de la fenêtre, mais Pieter Schothorst (Equipe Verschuur #1) réduisait progressivement l’écart sur Andrea Pizzitola. Le Français résistait et contrôlait pour s’imposer devant le Néerlandais, finalement exclu. David Fumanelli (Oregon Team #8) était alors promu au deuxième rang devant Nicky Pastorelli (V8 Racing #5) et Steijn Schothorst (Equipe Verschuur #10), qui avait dépassé Christian Klien (Zele Racing #9) et Alan Hellmeister (Oregon Team #7). Après avoir tous deux dépassé Luciano Bacheta (Oregon Team #6), finalement neuvième, Roy Geerts (V8 Racing #4) et Bas Schothorst (Zele Racing #11) se classaient respectivement septième et huitième.

Ils ont dit

Richard Gonda : « L’intégralité de la course était bonne. La qualification avait été très difficile et piégeuse en raison du drapeau rouge et du trafic, mais nous sommes parvenus à obtenir la pole position. Il était très important, tant en Endurance qu’en Prestige de l’avoir. Je savais que je devais attaquer pour créer un bon écart à partir duquel je pouvais contrôler. Hélas, en fin de course, la voiture n’était plus aussi facile à piloter, mais Andrea est parvenu à obtenir la victoire ! »

Andrea Pizzitola : « Cette victoire était très importante pour maintenir notre motivation. Richard a effectué un excellent travail en évitant tous les problèmes et en créant une belle marge. Hélas, nous avons rencontré quelques problèmes de freins et il m’a fallu du temps pour trouver une solution me permettant de contrôler mon poursuivant et de le devancer jusqu’au bout. »

Classement général Endurance provisoire* : 1. Fumanelli/Capitanio – 97 points, 2. Pizzitola/Gonda – 70, 3. Bacheta/Nalio – 57, 4. Geerts/Braams – 49, 5. Dontje/Forné – 43…
Classement général Elite provisoire* : 1. S. Schothorst – 105 points, 2. A. Pizzitola – 95, 3. D. Fumanelli – 60, 4. I. Dontje – 56, 5. R. Geerts – 49…
Classement général Prestige provisoire* : 1. D. Capitanio – 112 points, 2. D. Sijthoff – 95, 3. N. Nalio – 90, 4. R. Gonda – 87, 5. M. Braams – 73…

*Sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques et sportives.

Photo HD

Retour en haut