Les pilotes Renault Sport Formula One Team Jolyon Palmer et Kevin Magnussen ont fait preuve de maturité durant le Grand Prix Emirates du Japon ce dimanche. L’équipe a opté pour une stratégie à un seul arrêt lors des cinquante-trois tours de course, Jolyon et Kevin se battant tous deux au cœur du peloton tout au long de l’épreuve qu’ils terminaient respectivement douzième et quatorzième. Le Britannique gagnait ainsi quatre places par rapport à sa position de départ, contre trois pour son équipier danois.

- Kevin s’élançait de la dix-septième place avec un train de Pirelli durs neufs. Il s’arrêtait au vingt-cinquième tour pour chausser des pneus médiums neufs.
- Jolyon prenait son envol en seizième position avec des gommes médiums neuves. Il rentrait aux stands au vingt-cinquième passage pour passer des pneumatiques durs neufs.

Kevin Magnussen, R.S.16-04 n°20 – Départ : 17e – Arrivée : 14e
« En partant en gommes dures alors que tout le monde autour de moi était en tendres et en médiums, je savais que ce ne serait pas facile aujourd’hui. Nous ne pouvons pas être totalement satisfaits de cette course après avoir marqué des points aux deux derniers rendez-vous. Nous allons toutefois travailler dur pour revenir en position de scorer sur les prochaines épreuves, à commencer par les États-Unis. C’est un circuit où il est assez plaisant de piloter, je me réjouis donc d’y être pour la suite. »

Jolyon Palmer, R.S.16-05 n°30 – Départ : 16e – Arrivée : 12e
« Dixième la semaine dernière, douzième cette fois, mais tout le monde a rallié l’arrivée cette semaine ! Nous avons eu beaucoup de chance le week-end dernier. En fait, je pense que notre prestation était meilleure aujourd’hui. Nous avons battu tous ceux que nous pouvions cet après-midi. Je suis satisfait de la façon dont nous avons mené l’ensemble : la stratégie, le rythme, la performance... Tout était bon. »

Frédéric Vasseur, Team Principal
« C’était un bon week-end pour la performance, avec nos meilleurs EL3 à ce jour en atteignant le top dix. La qualification était néanmoins un peu décevante. Certes, Jolyon est passé en Q2, mais je pense que nous aurions pu faire mieux dans l’ensemble samedi après-midi. Notre rythme de course était à nouveau similaire à ce que nous avions vu en EL3. Nous nous sommes battus avec Williams sur le plan du rythme jusqu’à l’arrivée et nous étions devant les McLaren et les Toro Rosso. Cette course confirme notre pas en avant en performances pures en dépit d’une qualification difficile la veille. Le week-end était donc encourageant dans son ensemble et les deux pilotes ont fait un travail solide en course avec une stratégie qui a bien fonctionné pour l’équipe. »

Retour en haut