Grand Prix de Bahreïn

Localisez le circuit de Bahreïn :

Horaires et information circuits :

Retrouvez sur le site officiel www.formula1.com toutes les informations et les horaires du prochain Grand Prix

  • Daniel Ricciardo (Infiniti Red Bull Racing) décroche une vaillante quatrième place à seulement quatre dixièmes du podium au terme d’une fin de Grand Prix haletante à Bahreïn.
  • Son coéquipier Sebastian Vettel franchit la ligne d’arrivée en sixième position après s’être élancé depuis la dixième place de grille.
  • Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso, termine 11ème et voit le drapeau à damier pour la troisième fois en autant de courses.
  • Les deux monoplaces du Lotus F1 Team rallient l’arrivée, Romain Grosjean finissant 12ème. Kamui Kobayashi, pilote du Caterham F1 Team, décroche la 15ème place.

Résultats écurie par écurie

Infiniti Red Bull Racing
Daniel Ricciardo entre dans les points pour la deuxième fois de la saison en terminant à une vaillante quatrième place à Bahreïn. Parti en 13ème position suite à sa pénalité sur la grille, l’Australien a lutté avec les deux Ferrari et les deux McLaren tout au long de l’épreuve, son coéquipier Vettel évoluant juste devant. S’arrêtant au moment idéal, soit avant l’intervention de la Voiture de Sécurité, Ricciardo a pu ensuite dépasser Vettel pour le gain de la cinquième place, avant de se défaire de Hülkenberg au 50ème tour pour se hisser au quatrième rang. Vettel a mené la chasse dans le peloton pendant la majeure partie de la course après s’être élancé en 10ème position. L’Allemand a ensuite gagné plusieurs places à la faveur de la sortie de la Voiture de Sécurité. Même s’il a dû céder devant Ricciardo, le champion du monde en titre est parvenu à résister aux assauts des deux Williams pour décrocher la sixième place sous le drapeau à damier.

Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat conclut son troisième Grand Prix à la 11ème place, soit la troisième arrivée consécutive de sa jeune carrière en Formule Un. Le Russe est resté à l’affût derrière le groupe composé des Ferrari, Red Bull, et McLaren tout au long de la course, s’immisçant dans la lutte à plusieurs reprises. Il a perdu un peu de terrain par rapport à Räikkönen lorsque la Voiture de Sécurité s’est effacée, mais est parvenu à résister à la pression de Grosjean en toute fin de course. Jean-Eric Vergne a dû abandonner au 14ème tour suite à une collision avec Pastor Maldonado. Même s’il a pu continuer, les dégâts subis dans l’incident ont entraîné une baisse des performances et contraint le Français à rentrer aux stands définitivement.

Lotus F1 Team
Parti 16ème, Romain Grosjean a terminé le Grand Prix à la 12ème place. Le Français a bataillé avec les Caterham et les Sauber avant de se détacher après son dernier arrêt aux stands. L’intervention de la Voiture de Sécurité a permis à Grosjean de se rapprocher à moins de deux secondes de Daniil Kvyat. Pastor Maldonado a démarré la course longue de 57 tours depuis la 17ème place de grille et pointait dans le top 10 à la mi-course à la faveur d’un long premier relais. Le Vénézuélien a évolué dans les douze meilleurs jusqu’à son second arrêt opéré au 40ème tour. À la sortie des stands, il a heurté la Sauber d’Esteban Gutierrez au premier virage et propulsé la monoplace du Mexicain dans les airs. Maldonado a pu poursuivre sa course, après avoir toutefois perdu du terrain. Il en a regagné une partie pour finalement terminer 14ème.

Caterham F1 Team
Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson se sont battus tout au long de la course avec les Marussia et les Sauber ainsi que la Lotus de Pastor Maldonado, s’invitant par moments dans le top 12. Le Grand Prix d’Ericsson a connu une fin prématurée au 33ème tour en raison d’une fuite d’huile dont les causes vont être analysées.

Rémi Taffin, directeur des activités piste Renault Sport F1 :

Nous accusons encore un retard important sur les monoplaces les plus rapides mais sommes capables de rivaliser avec elles par endroits. Nous sommes lancés à leur poursuite et même s’il nous reste encore du chemin à parcourir, nous ne sommes plus très loin. Cette situation nous donne un supplément de motivation en vue des jours qui viennent, à commencer par les essais officiels qui ont lieu cette semaine. Nous avons un programme de tests copieux avec l’ensemble de nos quatre écuries.

Hormis les quelques soucis rencontrés, qui tendent d’ailleurs à se faire de plus en rares, nous avons connu un week-end satisfaisant sur le plan de la fiabilité. Cela nous a permis de nous concentrer beaucoup plus sur le gain de performance. Nous nous améliorons à chaque sortie, au fur et à mesure que les problèmes diminuent. Nous serons sans doute encore un peu en retrait en Chine du fait de la longue ligne droite du circuit, une caractéristique similaire au tracé de Sakhir. Cependant, les améliorations que nous allons testées cette semaine permettront aux monoplaces propulsées par Renault de lutter aux avant-postes lors des courses qui suivront.

Retour en haut

Retour en haut

Retour en haut