Pendant les quatre semaines qui se sont écoulées depuis le Grand Prix de Hongrie, nous avons été extrêmement actifs. Contrairement aux écuries, qui ont l’obligation de fermer leurs usines, nous sommes restés opérationnels durant la pause estivale pour poursuivre notre programme de développement. Les bancs moteurs ont continué de fonctionner pour effectuer un gros travail sur la performance en vue de la fin de saison, ainsi que des essais pour l’an prochain. Les résultats sont bons.

En parallèle, nous avons préparé Spa, le test le plus difficile de l’année pour les power units. Le temps à plein régime est aussi élevé qu’à Monza, mais les virages, les dénivelés et la longueur du tracé augmentent d’autant plus la difficulté.

Nous sommes réalistes face au challenge qui nous attend et aux forces de nos concurrents en ce moment. Le double podium en Hongrie – et notre succès à Spa l’an passé – prouvent que tout est possible et nous nous y rendons avec cet état d’esprit : se concentrer sur notre tâche, faire de notre mieux et saisir toute occasion qui se présentera.

Retour en haut