Renault Sport Formula One Team a effectué un tir groupé à l’arrivée du Grand Prix Pirelli d’Espagne, avec les 13e et 14e positions. Des stratégies différentes ont été déployées pour les deux voitures, avec trois arrêts pour Kevin Magnussen contre deux pour Jolyon Palmer. Les deux pilotes évoluaient en formation dans les derniers tours, avec Jolyon qui termine 2’’7 devant Kevin.

- Kevin s’est élancé depuis la 15e place en étant chaussé de pneus Pirelli à gomme tendre neufs. Il est passé une première fois par les stands au 10e tour, pour passer à des pneus neufs médiums. Il a ensuite utilisé les gommes dures à partir du 30e tour avant de revenir à un train tendre rodé au 55e tour.
- Jolyon a pris le départ en 17e position avec des pneus tendres neufs. Il s’est arrêté une première fois au 11e tour pour monter des mediums neufs, puis une seconde fois au 33e tour pour finir la course en gommes dures neuves.

Kevin Magnussen – R.S.16-02 n°20 – Départ : 15e – Arrivée : 14e.
« Nous avions un bon rythme en pneus tendres, mais nous étions plus faibles avec les gommes dures et mediums, plus particulièrement les mediums. Ce n’était pas une bonne journée pour moi et je vais travailler avec l’équipe pour comprendre les raisons qui nous ont empêché de faire mieux. Je suis vraiment tourné vers les essais, nous allons pouvoir essayer de nouvelles choses sur la voiture. Le résultat d’aujourd’hui n’est vraiment pas représentatif de ce que nous sommes capables de réaliser. »

Jolyon Palmer – R.S.16-03 n°30 – Départ : 17e – Arrivée : 13e.
« Je pense que je viens de faire ma meilleure course en termes de rythme et de performance. Je me sentais bien avec la voiture, il fallait être attentif à la dégradation des pneus mais c’était gérable. C’est un peu décevant de ne pas finir dans les points mais je suis satisfait. Nous devrions gagner en performance grâce aux évolutions qui sont prêtes à l’usine. J’ai hâte d’être à Monaco. »

Frédéric Vasseur, Directeur de la compétition
« C’était une course difficile pour nous, mais nos pilotes ont attaqué sans relâche jusqu’au drapeau à damiers. Kevin avait des difficultés avec les pneus durs et nous avons par conséquent modifié sa stratégie. Dans le même temps, Jolyon était capable de tirer le parti d’une stratégie à deux arrêts et il a délivré sa meilleure performance à ce jour. Nous avons vécu une belle course pour la Formule 1 aujourd’hui. Bravo à Max Verstappen pour sa première victoire en F1. C’est bien pour le sport de voir Red Bull de retour sur la plus haute marche du podium, particulièrement de cette façon. »

Retour en haut