Les pilotes Renault Sport Formula One Team ont obtenu des résultats proches lors des qualifications du Grand Prix Pirelli d’Espagne, disputé sur le circuit de Barcelona-Catalunya. En 1’24’’625, Kevin Magnussen a signé le quinzième temps, deux places devant Jolyon Palmer, dix-septième en 1’24’’903.

Kevin Magnussen – R.S.16-02 n°20 – Q : 15e (1’24’’625) – EL3 : 16e (1’25’’100)
« Je pense que nous avons tiré tout ce que nous pouvions de la voiture et que l’équipe dans son ensemble a fait du bon travail pour exploiter ce potentiel. La quinzième place constitue le meilleur résultat que nous pouvions espérer. Dans ce sens, nous avons réalisé une bonne journée, mais j’ai hâte de progresser lors des prochaines courses. Demain, nous devrons être prêts à saisir les opportunités qui pourraient se présenter en course. Je chercherai à éviter les pièges pour gagner autant de positions que possible. »

Jolyon Palmer – R.S.16-03 n°30 – Q : 17e (1’24’’903) – EL3 : 18e (1’25’’376)
« C’était décevant de rater la Q2 en se faisant éliminer dans les toutes dernières secondes. La voiture a clairement progressé et elle se comportait bien. Au volant, j’étais satisfait de mon tour mais nous n’étions pas tout à fait au niveau où nous aurions dû être en fin de session. Il y a encore un peu à gagner sur la voiture, nous allons essayer de progresser demain lors de la course. »

Alan Permane, Directeur des opérations piste :
Nous sommes en train de progresser

Comment les qualifications se sont-elles déroulées pour l’équipe ?
« C’était satisfaisant d’accéder à la Q2, cela démontre que nous sommes en train de progresser. Nous avons des évolutions significatives qui arriveront lors des essais de la semaine prochaine. Aujourd’hui constituait une nouvelle étape dans le processus. »

Que pensez-vous de la prestation des pilotes ?
« Jolyon était très proche d’accéder à la Q2 malgré son manque de roulage d’hier. Kevin a été en mesure d’exploiter la quasi-totalité du potentiel de notre voiture. On peut donc considérer que du bon travail a été effectué de chaque côté du garage aujourd’hui. »

Que devez-vous prendre en compte pour la course de demain ?
« Ce sera difficile pour les pneus car nous constatons une forte dégradation ici, beaucoup plus importante que lors des précédentes courses. On peut donc s’attendre à des stratégies diverses pour les pneumatiques. Évidemment, nous chercherons à capitaliser sur ce point pour progresser dans le classement avec nos deux voitures. »

Retour en haut