Sur le Circuit International de Shanghai, Renault Sport Formula One Team a connu une première journée mitigée pour le Grand Prix de Formule 1 Pirelli 2016 de Chine. Si Jolyon Palmer a pu effectuer l’intégralité de la journée en piste, Kevin Magnussen a dû renoncer aux EL2 après la casse d’une suspension lors de la première séance.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste – Notes du programme technique
- L’équipe a accompli la majeure partie du programme du jour avec Jolyon
- La voiture de Kevin a été victime d’une casse de suspension en EL1 l’empêchant de participer aux EL2. La monoplace sera prête pour l’ultime séance d’essais demain.
- Les deux pilotes ont utilisé deux trains de pneus tendres (jaunes) en EL1.
- Jolyon a essayé un train de pneus mediums (blanc) et un de supertendres (rouge) lors des EL2.

Ce que nous avons appris aujourd’hui :
- La journée a tourné autour des pneus. Les trois composés disponibles semblent difficiles à gérer.

Kevin Magnussen – R.S.16-02 n°20
Essais libres 1 : 20e – pas de temps – 6 tours
Essais libres 2 : non disputés

Kev : « J’ai rencontré un problème de suspension. Le pneu a lâché, mais c’était assez facile à contrôler en ligne droite en relâchant l’accélérateur. Hormis cela, j’ai effectué des tours d’installation et des essais aérodynamiques en matinée. Il est toujours utile de récolter des données, mais beaucoup de travail m’attend demain matin pour en apprendre plus sur la piste et la voiture. Il pourrait également pleuvoir alors qu’il semble que la course se disputera sur le sec. Cela ne s’annonce donc pas comme le week-end sans problème que j’espérais, mais nous finirons par y arriver. »

Jolyon Palmer – R.S.16-01 n°30
Essais libres 1 : 17e – 1’41’’816 – 16 tours
Essais libres 2  : 15e – 1’39’’774 – 32 tours

Jo : « Nous avons effectué la majorité de notre programme du jour tout en réalisant de bons progrès en EL2 ce qui est encourageant. Le grip était vraiment faible dans la matinée, mais la piste se gomme assez rapidement et les temps vont tomber pour tout le monde. Nous avons beaucoup de données à analyser sur les relais courts et longs. Nous travaillerons dessus ce soir pour voir ce que nous pouvons améliorer demain. »

Nick Chester, Directeur Technique : « C’était une journée difficile. Kevin n’a pas pu beaucoup rouler après la défaillance de la suspension arrière en EL1. Nous en connaissons la raison et nous aurons des éléments modifiés demain, mais c’est évidemment décevant que Kevin n’ait pu obtenir plus de roulage. De son côté, Jolyon se plaignait d’abord de l’équilibre de la voiture, trop survireuse, mais notre travail au fil de la séance nous a permis de progresser. Son relais avec les pneus supersofts était plus encourageant. Nous travaillerons durant la nuit pour améliorer l’équilibre et préparer les deux monoplaces pour demain. »

Retour en haut