Pour la première journée du Grand Prix de Monaco, Renault Sport Formula One Team s’est lancé à l’assaut des rues de la Principauté. Kevin Magnussen et Jolyon Palmer ont tous deux été confrontés à un manque de grip et d’équilibre lors des deux séances libres de 90 minutes. Après un contact avec les rails lors de la première session, Jolyon a manqué le début des EL2, le temps que ses mécaniciens finissent les réparations. Kevin a également touché les barrières en EL2, ce qui a mis un terme prématuré à sa séance.

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste – Notes du programme technique
- Jolyon a touché les rails de sécurité en EL1. Il n’a donc pas été en mesure de participer à l’intégralité de la séance et le temps des réparations l’a contraint à débuter les EL2 plus tard que prévu.
- Victime de sous-virage, Kevin a tapé les rails en EL2, ce qui a abrégé son programme de travail.
- Les pneus Pirelli violets (ultra-tendres) et rouges (super-tendres) ont été utilisés le matin et l’après-midi.

Kevin Magnussen, R.S.16-02 #20
Essais libres 1 : 17e – 1’18’’274 – 34 tours
Essais libres 2 : 17e – 1’17’’530 – 29 tours

Kevin : « Cette journée n’a pas été la meilleure pour nous. Nous pensions avoir franchi un cap lors des essais de Barcelone, mais nous n’avons pas retrouvé la voiture attendue sur ce circuit. La dernière spécification moteur a certainement apporté quelque chose, mais nous avons encore du travail sur les réglages. Il faut aussi que nous trouvions plus d’appui. C’est dommage que la seconde séance ait été écourtée. J’ai tout simplement sous-viré dans le mur. En tournant, je n’avais aucun grip. Les données ont montré que je n’allais pas plus vite qu’au tour précédent, c’est donc frustrant. Heureusement, les dommages se limitaient à l’aileron avant, le travail sera donc assez facile pour mon équipe de mécaniciens. »

Jolyon Palmer, R.S.16-03 #30
Essais libres 1 : 20e – 1’18’’871 – 22 tours
Essais libres 2 : 19e – 1’17’’761 – 23 tours

Jolyon : « Nous avons beaucoup appris sur la direction dans laquelle nous voulons aller avec la voiture. Je pense que nous avons une bonne marge de progression. La journée n’a pas démarré très bien pour moi. La piste était glissante et j’ai fait une erreur au virage du Bureau de Tabac. J’étais alors à l’attaque et j’ai eu un peu de survirage qui m’a expédié dans le mur. Nous étions en train de tester quelque chose dans la continuité des essais de la semaine dernière. Même si nous n’étions pas rapides, nous savons maintenant ce qu’il faut faire. Nous verrons ce que cela donne samedi ! »

Nick Chester, Directeur Technique : « Même en perdant du temps avec les deux voitures, nous avons appris pas mal de choses dans le cadre de notre programme axé sur les réglages. Nous avons progressé entre les deux séances mais nous pouvons tirer encore plus de la voiture, particulièrement avec les pneus ultra-tendres. Nous allons analyser toutes les données demain, pour nous assurer que nous serons à notre plein potentiel samedi. »

Retour en haut