Jolyon Palmer a obtenu le meilleur résultat pour Renault Sport Formula One Team lors des qualifications du Grand Prix des États-Unis. Sur le Circuit des Amériques, Jolyon a placé sa R.S.16 en quinzième position après avoir accédé à la Q2. Éliminé dès la première partie des qualifications, Kevin Magnussen occupera la dix-huitième place sur la grille de départ.

Kevin Magnussen – R.S.16-04 n°20 – Q : 18e / 1’38’’317 – EL3 : 18e / 1’39’’105
« Nous ne nous sommes pas qualifiés là où nous l’espérions, c’est donc assez frustrant. Hier, la voiture se comportait très bien et nous n’avons donc pas modifié les réglages. Mais mes sensations étaient très différentes une fois en piste. Nous n’étions pas aussi forts qu’hier, cela veut donc dire que nous devons travailler pour comprendre ce qu’il s’est passé. Nous devrions avoir un bon rythme en course et c’est un circuit sur lequel on peut dépasser. Il n’est pas impossible que nous puissions obtenir un résultat correct. »

Jolyon Palmer – R.S.16-05 n°30 – Q : 15e / 1’37’’935 – EL3 : 12e / 1’38’’528
« Je pense avoir exploité la quasi-totalité du potentiel de la voiture, c’est ma meilleure qualification depuis longtemps et je me sens donc très bien ! Je n’ai fait qu’un bon tour en Q1, puis un seul en Q2, mais ces deux tentatives étaient plutôt bonnes et je suis heureux de cette quinzième place. Pour demain, il est difficile de prévoir quel sera notre niveau de performance, mais j’espère pouvoir faire une bonne course. »

Alan Permane, Directeur des Opérations Piste
Tout n’est pas perdu…

Comment se sont passées les qualifications pour l’équipe ?
« Kevin n’a pas eu le moindre tour clair en Q1 et sa dix-huitième place est loin de ce que nous pensions obtenir. Jolyon a produit un bel effort en se qualifiant en Q2 grâce à son premier tour lancé de Q1. Avec un tour parfait, il aurait pu faire encore mieux que quinzième. »

Comment allez-vous aborder la course ?
« Contrairement à l’an passé, nous n’attendons pas de pluie pour la course. Les pneus super tendres ne sont pas à leur avantage sur ce circuit et la stratégie se dirige vers une mise en avant des gommes tendres et mediums. Les dépassements sont possibles et si nos pilotes parviennent à se faufiler au départ, tout n’est pas perdu. »

Retour en haut