Renault Sport Formula One Team a débuté le Grand Prix des États-Unis avec Kevin Magnussen entraînant les efforts de l’équipe. Le Danois signe le douzième meilleur temps du jour sur le Circuit des Amériques. Pour ses premiers tours de roues sur cette piste, Jolyon Palmer termine avec la dix-septième performance du vendredi.

Alan Permane, Directeur des opérations piste – Notes du programme technique
- Une journée raisonnablement productive des deux côtés du garage.
- Ce matin, le programme de Kevin a été légèrement raccourci à cause d’un problème électrique mineur.
- Les deux pilotes ont utilisé des pneus Pirelli medium (flancs blancs) pour la session du matin.
- Au cours de l’après-midi, Kevin a passé les gommes tendres et super tendres. Jolyon a quant à lui utilisé les mediums et les super tendres.

Kevin Magnussen – R.S.16-04 n°20
Essais libres 1 : 19e – 1’41’’942 – 22 tours
Essais libres 2 : 12e – 1’39’’159 – 23 tours

Kevin : « C’est toujours aussi fantastique de piloter sur le Circuit des Amériques, même si nous avons rencontré quelques petits soucis aujourd’hui. Je pense que nous avons le potentiel pour progresser dans la hiérarchie, ce qui signifie que nous devrions nous battre pour les points en course. C’est ce que nous voulons tous. »

Jolyon Palmer – R.S.16-05 n°30
Essais libres 1 : 21e – 1’42’’332 – 31 tours
Essais libres 2 : 17e – 1’39’’455 – 34 tours

Jolyon : « Mes premières impressions à propos du Circuit des Amériques sont simples : cette piste est géniale ! Je me suis fait quelques chaleurs en cherchant les limites et nous avons du travail pour progresser dans nos réglages. Mais rien de plus que ce que nous faisons habituellement entre le vendredi et le samedi. »

Bob Bell, Directeur de la Technologie : « Quoi qu’un peu décousue, cette journée a été plutôt bonne pour nous. Ce matin, Jolyon a appris le circuit tandis que la séance de Kevin a été partiellement affectée par un problème électrique. Cet après-midi, ses pneus tendres avaient un ‘plat’ et nous avons modifié le programme qui visait initialement à faire un long run. Quoi qu’il en soit, nous avons suffisamment de données à exploiter en vue des qualifications, lors desquelles nous espérons gravir une nouvelle marche. »

Retour en haut