Alors que le Renault Sport Trophy entame sa deuxième moitié de saison au Nürburgring, les divers prétendants croient fermement en leurs chances de sacre. Parmi eux, l’équipage Oregon Team #6 composé de Luciano Bacheta et Niccolò Nalio. Présents sur le podium à Spa-Francorchamps, les deux hommes ont obtenu leur première victoire à Silverstone et arrivent désormais sur le Nürburgring avec de grosses ambitions.

Capital pour les concurrents des World Series by Renault, le mois de septembre enchaîne les rendez-vous à Silverstone, au Nürburgring et au Mans en quatre semaines seulement. En Allemagne, nous rencontrons deux pilotes d’Oregon Team qui misent sur le Renault Sport Trophy pour relancer leurs carrières vers les sommets.

Luciano Bacheta
Animateur de l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2010, Luciano Bacheta a fait fi d’un budget souvent limité pour monter les rangs et toucher de près à la F1. De retour sur les meetings des World Series by Renault, le Britannique espère capitaliser sur son talent pour concrétiser ses rêves de pilote professionnel.

D’où venez-vous ?
Je viens d’une famille qui n’était pas vraiment destinée à la course automobile ! J’ai débuté en Ginetta Junior et en T-Cars, avant de me lancer en monoplaces. Grâce à mes bons résultats en Formula Palmer Audi, j’ai pu obtenir des soutiens pour aller en Formula Renault 2.0. En 2010, j’ai terminé deuxième de l’Eurocup derrière Kevin Korjus. Je suis ensuite passé en GP3 Series puis en F2, où le titre m’a permis de réaliser un test en Formule 1 avec Williams-Renault.


Luciano Bacheta prêt à bondir en piste pour rattraper les points perdus.

Pourquoi avoir opté pour le Renault Sport Trophy ?
Après mon test en F1, je savais que ma progression serait limitée pour des raisons financières. J’ai eu l’occasion d’effectuer des manches en Auto GP avant une année 2014 difficile, durant laquelle j’ai tout de même pu courir en European Le Mans Series et en GT4 European Series. Le lancement du Renault Sport Trophy m’offrait la chance d’obtenir un programme complet. C’était trop beau pour ne pas en être !

Comment décririez-vous Renault Sport R.S. 01 ?
Renault Sport R.S. 01 est différente de tout ce que j’ai connu. Elle est imposante tout en ayant le comportement d’une voiture beaucoup plus petite. Là où une LMP2 est similaire d’une monoplace, il m’a fallu adapter mon style pour gérer l’équilibre entre les transferts de poids et son grip phénoménal en courbe. C’est impressionnant, tout comme les freins ! Et si l’habitacle n’est pas un problème pour moi, puisque j’ai roulé en T-Cars et en DTM, j’apprends désormais à transpirer en pilotant !


Le père de Luciano obverse de près Renault Sport R.S. 01

Quelles sont vos ambitions au sein du Renault Sport Trophy ?
Comme pour tout pilote, que ce soit Niccolò, mes adversaires ou moi, l’objectif est de gagner. L’équipe possède la mentalité et l’expérience pour cela, mais la concurrence est forte comme c’est toujours le cas dans les World Series by Renault. Le plus important pour moi était d’apprendre le plus vite possible et pour y parvenir, il fallait du temps de piste pour m’adapter. Chaque étape de ma carrière a été différente, mais la découverte de Renault Sport R.S. 01 était un grand changement, comme si l’on passait du karting aux monoplaces !

Niccolò Nalio
L’Italien est le partenaire de Luciano Bacheta. Ayant également joué le titre dans l’une des catégories des meetings 100 % Renault, l’Italien revient après avoir brillé en Eurocup Mégane Trophy avant une pause forcée. Le gentleman driver de l’équipe Oregon Team a désormais les yeux fixés sur un but : les 24 Heures du Mans.


Sur le podium à Spa, le duo Bacheta-Nalio s’est montré compétitif d’entrée

Quel est votre parcours ?
J’ai commencé le sport automobile à un âge relativement tardif. J’ai connu mes premiers grands succès en Copa Alfa 147 italienne avant de m’engager en Porsche Carrera Cup Italia puis en Eurocup Mégane Trophy. Après avoir appris en 2010, je me suis classé deuxième et quatrième avant une pause dans ma carrière.

Pourquoi avoir opté pour le Renault Sport Trophy ?
Je n’avais disputé que deux courses en 2013 et je n’avais aucun programme en 2014. Mon management et moi avons tout fait pour revenir à la compétition en 2015, de préférence au sein des World Series by Renault dont j’ai toujours gardé d’excellents souvenirs. L’équipe et moi nous sommes rapidement mis en contact et les premiers essais au volant de Renault Sport R.S. 01 m’ont définitivement convaincu !


Cette saison, Niccolò Nalio retrouve les World Series by Renault

Comment décririez-vous Renault Sport R.S. 01 ?
Vraiment différente de Mégane Trophy ! Elle est plus performante, tout en restant très simple à piloter en même temps. Son comportement procure des sensations incroyables et c’est formidable pour nous d’obtenir de tels temps au tour à son volant.

Quelles sont vos ambitions au sein du Renault Sport Trophy ?
Gagner. Mon contrat avec Oregon Team ne porte que sur une seule année et je compte bien donner mon maximum pour remonter au classement Prestige. J’étais régulièrement dans le trio de tête aux essais collectifs de Valencia, mais j’ai eu moins de réussite en course. Nous n’avions pas débuté la saison comme nous le souhaitions, mais nous sommes désormais de retour au sommet et nous nous battrons jusqu’au bout. Tout est encore ouvert et je veux remporter la catégorie ‘‘Prestige’’ car mon rêve est de disputer les 24 Heures du Mans.


Les deux hommes ont obtenu leur premier succès le week-end dernier

Retour en haut