Au cours d’un mois de septembre chargé où les concurrents du Renault Sport Trophy ont tour à tour affronté Silverstone, le Nürburgring et Le Mans, nous sommes allés à la rencontre du second équipage de l’unique équipe française engagée dans la catégorie. Le Néerlandais Indy Dontje et le Catalan Toni Forné se relaient au volant de la Renault Sport R.S. 01 #3 d’ART Junior Team. Un duo atypique en quête de succès.

Si Indy Dontje, 22 ans, découvre cette saison les World Series by Renault, son partenaire Toni Forné est bien connu de l’événement 100 % Renault. Passé par l’Eurocup Mégane Trophy, le gentleman driver catalan s’offre un nouveau défi au sein des disciplines organisées par Renault Sport Technologies. Cinquième en Endurance, le binôme visera sa première victoire ce week-end au Mans.

JPEG - 1.5 Mo

Le premier rang : objectif d’Indy Dontje et de Toni Forné pour Le Mans et Jerez

Quel a été votre parcours ?

Toni Forné : Après avoir débuté en karting à 18 ans, j’ai remporté le championnat de Catalogne et je me suis classé quatrième chez les seniors nationaux. Grâce à Elf, j’ai pu évoluer dans leur Coupe de promotion où j’ai fini deuxième. Je me suis alors engagé en rallye avant de revenir sur les circuits en Supercopa Seat Leon, puis en Eurocup Mégane Trophy, où j’étais parmi les gentlemen les plus rapides. L’an dernier, j’étais en Radical European Masters où j’ai été titré en Supersport.

Indy Dontje : J’ai commencé le karting en 2003. Au fil des années, j’ai obtenu le sixième rang européen de ma catégorie puis le sacre national en Rotax Max Junior. Plus tard, j’ai été deux ans de suite dans le trio de tête à la SKUSA de Las Vegas. Dans la foulée, Lotus m’a contacté pour que je fasse le saut en monoplace avec Motopark en ADAC Formel Masters. Septième de ma première saison avec un podium, j’ai redoublé pour finir sixième avec deux victoires. En 2014, j’ai rejoint l’ATS F3 Cup, la F3 allemande, avec une troisième position finale, le meilleur rang pour un débutant. En début d’année, j’ai eu l’opportunité de passer en GT grâce à AMG en Blancpain, un programme que j’ai pu compléter avec le Renault Sport Trophy.

JPEG - 2.5 Mo

À 22 ans, le jeune Indy Dontje a fait le choix de miser sur le GT pour devenir professionnel

Pourquoi avoir opté pour le Renault Sport Trophy ?

Indy : Avec seulement cinq courses en Blancpain Endurance Series, le temps de roulage est limité et le Renault Sport Trophy a tous les ingrédients nécessaires pour devenir une nouvelle catégorie de référence. Mes premiers essais à Motorland Aragón s’étaient bien passés car Renault Sport R.S. 01 est très excitante à piloter. Elle s’apparente à une GT3, tout en ayant plus d’appuis et plus d’adhérence, mais aussi à une LMP2. Et justement, Le Mans est l’un de mes objectifs à l’horizon 2017 !

Toni : C’est une discipline et une voiture adaptées à tous les niveaux de pilotages. Comme je n’ai jamais été en monoplace, j’ai peu d’expérience avec de tels appuis. J’apprends ainsi cet aspect parmi de nombreux autres, comme le grip à haute vitesse.

JPEG - 10.3 Mo

Après s’être essayé à la Formula Renault 3.5 Series, Indy Dontje découvre les World Series by Renault cette saison

Comment décririez-vous Renault Sport R.S. 01 ?

Toni : Fantastique. C’est la meilleure voiture que j’ai jamais pilotée durant ma carrière. Ses aspects les plus impressionnants sont le freinage et la décélération. Il y a aussi énormément d’appui. Ses performances sont incroyables et elle dispose de beaucoup de puissance à bas régime. Et je trouve qu’elle a un sacré look !

Indy : Je rejoins Toni. Renault Sport R.S. 01 est très efficace sur les freinages et c’est presque un jeu de les retarder le plus possible. Et contrairement à une GT3, on peut vraiment pousser dans les courbes rapides. J’étais surpris par les vitesses atteintes à Becketts ou à travers le pif paf suivant la pitlane F1 à Silverstone. Je ne m’attendais vraiment pas à les négocier quasiment à fond ! Elle est cool et très typée sur l’aérodynamique, ce qui correspond bien à mon parcours en monoplace.

JPEG - 3.4 Mo

Les deux hommes se sont rapidement acclimatés à leur nouvelle monture

Quelles sont vos ambitions au sein du Renault Sport Trophy ?

Indy : L’objectif initial était d’être devant et de remporter le titre. Hélas, nous avons eu des problèmes et joué un peu de malchance en début d’année. Nous avons dû nous adapter un peu et pour la rentrée à Silverstone, nous avons obtenu la troisième place en Endurance et en Prestige, mais aussi la deuxième en Élite. Nous sommes de retour aux avants et nous pouvons finir fort la saison. Avec Toni, nous formons une bonne équipe et nous pouvons créer la surprise en terminant dans le top trois des trois catégories.

Toni : Rien de plus à ajouter, Indy a tout dit !

JPEG - 2.5 Mo

Un premier podium en Endurance à Silverstone

Retour en haut