Carmen, avez-vous hâte de retrouver la compétition ?

J’ai vraiment hâte de prendre le départ. Quand on est pilote, on ne vit que pour la course. Tout tourne autour du sport automobile : préparation, nutrition, entraînement… Et il s’est passé vraiment trop de temps depuis mon dernier départ en septembre 2014 !

Quels sont les défis qui vous attendent ce week-end ?

Je suis présente à Motorland Aragón pour découvrir ce type de compétition et voir comment je me sens au volant de Renault Sport R.S. 01. Je n’ai jamais disputé de course avec une voiture fermée donc je découvre un nouvel univers, qui plus est sur un circuit qui m’est inconnu ! Pour moi, il s’agira plus d’une séance d’essais grandeur nature pour essayer de régler la voiture et les détails avec mon équipier avant de rechercher la performance ensuite. Ce sera un véritable défi, c’est très excitant et je suis consciente de la chance d’avoir à le relever. Je ne connais aucun pilote capable de refuser un défi !

Ma dernière course remonte à 2014 et la compétition m’a manqué. J’ai toujours adoré cela et ce sera toujours le cas. J’ai été occupée l’an dernier avec de nombreuses séances au simulateur à Enstone, mais rien ne remplace jamais la vraie compétition. J’y apprendrai face aux meilleurs et je vais faire de mon mieux.

Que pensez-vous de Renault Sport R.S. 01 ?

C’est une vraie voiture de course avec un look incroyablement dynamique et des performances qui n’ont rien à envier à certaines monoplaces ! Je suis encore en phase de découverte, mais sa stabilité à grande vitesse est exceptionnelle pour donner confiance et exploiter son potentiel maximal. Inutile de vous dire que je suis impatiente de prendre son volant et de me battre portière contre portière ! Finalement, le seul inconvénient de Renault Sport R.S. 01 est de devoir partager le baquet avec Jordan tant on est à l’aise au volant !

Retour en haut