Au sein d’une catégorie reconnue pour sa compétitivité, huit pilotes se sont affrontés pour le titre en Eurocup Formula Renault 2.0 lors de la finale organisée sur le Circuito de Jerez. Une semaine après avoir été couronné en Formula Renault 2.0 ALPS, Jack Aitken remportait la mise à l’échelon européen. Longtemps au cœur du peloton, le Britannique de 20 ans a su réaliser l’exploit pour succéder à Nyck de Vries au palmarès de la discipline.

A l’âge de sept ans, Jack Aitken débutait en karting avant de se faire remarquer sur les scènes nationales et européennes en Rotax Max. En 2012, il passait en monoplace avec Fortec Motorsports au sein de l’InterSteps Championship. Vainqueur dès son cinquième départ, il achevait sa saison au troisième rang du championnat.

Evaluant ses options durant l’hiver, le Londonien s’essayait aux Winter Series de la Formula Renault BARC. S’il manquait le titre pour un point, sa régularité aux avant-postes impressionnait et il poursuivait en Formula Renault 2.0 NEC avec Fortec Motorsports. Il y confirmait ses promesses en terminant deuxième, derrière son équipier Matt Parry. Le jeune homme surprenait aussi en s’immiscant dans le top dix lors d’une apparition en Eurocup Formula Renault 2.0 au Red Bull Ring.

En 2014, Jack Aitken se concentrait sur l’Eurocup Formula Renault 2.0. Après une entame difficile, le membre du programme BRDC Rising Stars montait en puissance pour obtenir son premier podium au Nürburgring puis sa première victoire sur le Hungaroring avant un double podium à Jerez.

Motivé par un one shot en Pro Mazda, Jack Aitken préparait sa saison 2015 en traversant l’Atlantique pour remporter la Winterfest avant d’intégrer Koiranen GP, tenante des titres en Eurocup Formula Renault 2.0 et Formula Renault 2.0 ALPS.

Le Britannique surmontait une blessure subie à Monza pour finalement s’emparer du sacre en ALPS lors du dernier meeting à Jerez, la route du titre en Eurocup se montrait tout aussi compliquée. Il devait renoncer à un podium à Motorland Aragon lorsqu’il était percuté par un concurrent derrière la voiture de sécurité. Absent des premiers rôles à Spa-Francorchamps, il quittait la Belgique au douzième rang avant de se relancer avec une première victoire à Budapest.

Dos au mur avec 62 points de retard sur Louis Delétraz, Jack Aitken s’imposait sur ses terres pour la reprise à Silverstone, puis récidivait au Nürburgring. Bien placé dans la lutte pour le titre, il réalisait un samedi parfait à Jerez pour s’emparer des rênes de la catégorie. Surpris par la piste détrempée le dimanche matin, ses concurrents ne parvenaient pas à inverses la tendance et devaient s’incliner.

« Ce titre est un grand soulagement », confiait Jack Aitken. « Le début de saison a été très compliqué et nous avons décidé d’aborder chaque course en visant la victoire. Il y a eu des moments difficiles, comme lorsque j’ai eu une fracture à Monza. Malgré cela, nous n’avons jamais lâché. L’Eurocup Formula Renault 2.0 est une discipline très compétitive et nous savions que si Louis passait au travers, nous devions être là pour en profiter. Tout est toujours possible. »

« Le samedi à Jerez a été parfait. Koiranen GP a travaillé très dur pour me fournir une excellente voiture et je suis performant sur piste humide. Quand les choses sont devenues plus difficiles, nous avons été en mesure de nous imposer et la performance est capitale dans la quête d’un titre. Cela a fait la différence en fin de saison. Je suis toutefois un peu déçu d’avoir manqué le sacre chez les équipes car ils m’ont permis de devenir un meilleur pilote. C’était également la première saison où j’ai véritablement pu me focaliser sur la course automobile puisque j’ai fini mes études. »

« Cet hiver, je vais d’ailleurs travailler dur pour parvenir à réaliser un bon début de saison l’année prochaine ! Plusieurs pistes sont évoquées, dont la Formula V8 3.5 et les GP3 Series. Nous participerons aux essais avant de prendre une décision. »

Jean-Pascal Dauce, Directeur de la Compétition Renault Sport Technologies : « Nous tenons à féliciter Jack pour son titre. Dans une discipline aussi disputée que l’Eurocup Formula Renault 2.0, sa victoire démontre de nombreuses qualités : cohésion, détermination, ambition. Il aurait pu se décourager, mais chaque adversité lui a donné l’envie de revenir plus fort. S’imposer sur le fil face à sept concurrents est toujours impressionnant, et il l’a été avec une maîtrise parfaite dans les conditions épouvantables qui ont marqué la manche de Jerez. Après ces trois années en Formula Renault 2.0, Jack est désormais fin prêt à passer à l’échelon supérieur. Nous le remercions de sa confiance et nous avons foi en son talent pour suivre le chemin de ses glorieux prédécesseurs dont Robin Frijns, Stoffel Vandoorne, Pierre Gasly ou encore Nyck de Vries ! Retenez ce nom ! »

Jack Aitken
Naissance : 23 septembre 1995 à Londres (Grande-Bretagne)
2002-2012 : Karting
2012 : InterSteps Championship (3e), Formula Renault BARC Winter Series (2e)
2013 : Formula Renault 2.0 NEC (2e)
2014 : Eurocup Formula Renault 2.0 (7e)
2015 : Eurocup Formula Renault 2.0 (Vainqueur), Formula Renault 2.0 ALPS (Vainqueur), Pro Mazda Winterfest (Vainqueur) – Nommé pour le British Racing Club Driver Autosport Awards

Best of 2015 de l’Eurocup Formula Renault 2.0

Retour en haut