Forte de 45 ans de détection et de formation des meilleurs espoirs du monde du sport automobile, l’Eurocup Formula Renault 2.0 s’apprête à débuter un nouveau cru déjà parmi les plus prometteurs. Le premier rendez-vous de Motorland Aragón offrira l’occasion de jauger les forces en présence dans la quête du titre et d’attractives dotations financières récompensant les éléments les plus performants de l’école des champions mise en place par Renault Sport Racing. Après les essais hivernaux, les vingt-quatre pilotes engagés n’ont plus qu’un seul objectif : remporter la première course de l’année samedi prochain.

Placée sous le signe de la stabilité technique et sportive, la saison 2016 de l’Eurocup Formula Renault 2.0 s’annonce exceptionnelle avec un niveau de compétitivité rarement atteint et un calendrier qui verra les concurrents courir en lever de rideau du Grand Prix de Monaco de F1.

À l’issue de l’année, les trois premiers du classement général recevront une bourse de 150 000 €, 100 000 € et 50 000 € pour les aider à franchir l’échelon supérieur. Le meilleur rookie disposera également d’une aide de 100 000 € s’il souhaite de nouveau s’illustrer en Eurocup Formula Renault 2.0 en 2017. Autant dire que les trois premières courses risquent de dessiner les premières tendances !

Josef Kaufmann Racing en favori

Tenant du titre chez les équipes, Josef Kaufmann Racing aborde la nouvelle saison en favori. Durant les tests hivernaux, l’écurie allemande a battu les records du circuit pour la catégorie au Circuit Paul Ricard et à Motorland Aragón par l’intermédiaire de Lando Norris. Vainqueur dès son premier meeting en MSA Formula, en Toyota Racing Series et en BRDC British F3, le rookie britannique parviendra-t-il à faire de même dans une discipline aussi compétitive que l’Eurocup Formula Renault 2.0 ?

Son plus grand rival pourrait être son équipier Jehan Daruvala. Membre de la Sahara Force India Academy et cinquième de la Formula Renault 2.0 NEC, l’Indien possèdera l’avantage en expérience tout en s’étant montré régulier aux avant-postes durant l’hiver. Mais les deux hommes devront également surveiller Robert Shwartzman. Troisième de la F4 Italie, le protégé du SMP Racing est progressivement monté en puissance pour s’intercaler entre ses partenaires lors du triplé de l’équipe à l’issue de l’ultime séance d’essais collectifs organisée sur le tracé espagnol.

La concurrence sera terrible

Dominateur des premiers tests officiels organisés à Motorland Aragón, Max Defourny (R-ace GP) s’est montré plus discret la semaine passée en raison de douleurs à la nuque. Le meilleur rookie 2015 de la Formula Renault 2.0 NEC devrait être remis à temps pour défendre ses chances aux côtés des novices Julien Falchero et Will Palmer. Ce dernier, sacré en BRDC F4, s’était d’ailleurs imposé chez les débutants dès son premier meeting à Silverstone l’an dernier.

Parmi les plus sérieux prétendants, Harrison Scott (AVF by Adrián Vallés) jouera sa carte à fond. Couronné meilleur rookie de l’Eurocup Formula Renault 2.0 en 2015, le Britannique poursuivrait avec l’équipe espagnole avec laquelle il s’est révélé être l’un des principaux protagonistes. Il sera épaulé dans sa quête par Henrique Chaves, l’un des concurrents les plus rapides dans le Teruel.

Tech 1 Racing ne sera pas en reste avec un line-up de quatre voitures régulièrement présentes dans le top dix des essais. Après une année en FIA Formula 3 European Championship, Dorian Boccolacci mènera la charge aux côtés de l’expérimenté Hugo de Sadeleer et des jeunes Sacha Fenestraz et Gabriel Aubry, deuxième et troisième du Championnat de France F4 en 2015.

Du côté de Fortec Motorsports, la structure de Richard Dutton fera confiance à Bruno Baptista, champion de F4 Sudamericana en 2014, et à Ferdinand Habsburg. Pleinement remis de son spectaculaire envol à Silverstone, l’Autrichien a obtenu ses premières victoires en monoplace en début d’année et tentera de réaliser le doublé Eurocup Formula Renault 2.0 – Euroformula Open. Vasily Romanov fera son retour dans la catégorie avec les Britanniques dans la foulée dans sa campagne l’ayant vu se classer sixième de la Formula Renault 2.0 Alps.

Revenus au sein de la discipline l’an dernier, les Italiens de JD Motorsport feront cette année à James Allen, qui entamera sa troisième saison, ainsi qu’à Alexey Korneev, qui avait fini aux portes du top dix dès sa première course d’Eurocup à Jerez l’an passé.

Une surprise de la part des nouveaux ?

Douze mois après JD Motorsport, une autre structure italienne retrouvera l’Eurocup Formula Renault 2.0 à temps plein. Après avoir mené Pastor Maldonado et José Maria Lopez, entre autres, vers les sommets, Cram Motorsport alignera le Canadien David Richert et le Péruvien Rodrigo Pfluckler, tenant du titre en F4 Sudamericana.

Deux équipes feront leurs grands débuts dans l’un des championnats les plus relevés au monde. Après avoir brillé en Protyre Formula Renault, MGR Motorsport se concentrera sur l’Américain David Porcelli, en provenance des Skip Barber Series. En parallèle, Technorace s’appuiera sur Alex Perullo, ancien prétendant au sacre en Formula Abarth.

Les Russes Nikita Troitskiy (Fortec Motorsports) et Nerses Isaakyan (AVF by Adrián Vallés), animateurs de la première saison de SMP F4, et la Polonaise Julia Pankiewicz (AVF by Adrián Vallés), victorieuse du tout premier trophée féminin en F4 Italie, complèteront le plateau en qualité de wild-cards.

Programme

Vendredi 15 avril 2016
9h45 – 10h35 Essais collectifs 1
14h30 – 15h20 Essais collectifs 2

Samedi 16 avril 2016
9h35 – 9h50 Qualifications 1 – Groupe A
9h55 – 10h10 Qualifications 1 – Groupe B
13h00 – 13h27 Course 1
18h35 – 19h02 Course 2

Dimanche 17 avril 2016
9h00 – 9h15 Qualifications 1 – Groupe B
9h20 – 9h35 Qualifications 1 – Groupe A
12h25 – 12h52 Course 3

Liste des engagés - pdf

Retour en haut