La Mégane R.S. 275 Trophy-R est devenue la première voiture de production à signer un record du tour sur le Circuit de l’Albert Park qui accueille le Grand Prix d’Australie de Formule Un. Le bolide de Renault Sport a parcouru les 5,3 km du tracé à la vitesse moyenne de 133 km/h pour couper la ligne en 2 min 23 s et s’emparer du record du tour.

L’auteur de cette performance n’est autre que Daniil Kvyat, nouvelle recrue de l’écurie Infiniti Red Bull Racing, qui s’est retrouvé au volant de la Mégane R.S. 275 Trophy-R pour réaliser ce temps remarquable.

Organisé jeudi 12 mars, l’événement « Albert Park Challenge driven by Renault » est venu s’ajouter au programme du Grand Prix d’Australie de Formule 1® Rolex 2015.

En 2014, la Mégane R.S. 275 Trophy-R s’était d’abord mesurée à la légendaire Nordschleife du Nürburgring en Allemagne, avant d’affronter l’emblématique piste de Suzuka au Japon. Sur ces deux circuits mythiques, le bolide s’est adjugé le meilleur temps au tour absolu pour une voiture de série à traction avant. En domptant le Circuit de l’Albert Park, la Mégane R.S. 275 Trophy-R ajoute un troisième record à son tableau de chasse.

Daniil Kvyat était visiblement enthousiaste à la fin de son tour lancé : « C’est une bonne voiture, agréable à piloter, avec une suspension de qualité. L’ensemble offre de super sensations au volant. J’avais déjà conduit une Mégane R.S. à Moscou, pas une Trophy-R mais la voiture était déjà très sympa. On sent que la Mégane R.S. 275 Trophy-R affiche un caractère plus sportif, justement grâce à sa suspension. Elle a vraiment été conçue dans l’esprit de la course automobile.  »

Interrogé sur les ingrédients nécessaires à l’établissement d’un tel record, le jeune Russe a répondu : «  Il faut adopter un style de pilotage propre, c’est certain. Pour signer un bon temps, vous devez bien connaître le circuit, ne pas commettre d’erreur, et réussir à mettre bout à bout trois secteurs rapides.  »

Justin Hocevar, Directeur Général de Renault Australia, a également commenté le chrono performant réalisé par la Mégane R.S. 275 Trophy-R : « 
C’était formidable de voir la voiture évoluer sur le Circuit de l’Albert Park aux mains expertes de Daniil Kvyat.
La Mégane R.S. 275 Trophy-R représente ce qui se fait de mieux chez Renault Sport et nous sommes très heureux de pouvoir en faire la démonstration en Australie. C’est la meilleure façon pour nous de célébrer la 20ème édition du Grand Prix organisée à Melbourne.
 »

Pour sa part, Andrew Westacott, PDG de « l’Australian Grand Prix Corporation », s’est déclaré tout aussi impressionné par le temps que Kvyat a signé au volant de la Mégane de production.

« On pouvait clairement voir que le jeune Daniil attaquait fort dans la Renault Mégane et il a réalisé au final un temps exceptionnel, a dit M. Westacott. Maintenant, j’espère juste que ce roulage supplémentaire sur le Circuit de l’Albert Park ne va pas l’avantager par rapport à Daniel Ricciardo dimanche ! »

Sur les 250 Mégane R.S. 275 Trophy-R produites dans le monde, seulement 50 de ces modèles inspirés par le sport automobile ont été alloués au territoire australien, dont celui utilisé par Kvyat lors de « l’Albert Park Challenge ».

La Mégane R.S. 275 Trophy-R est basée sur le châssis « Cup », qui comporte un différentiel à glissement limité, et propulsée par un moteur à essence R.S. 2,0 litres porté à 275 cv. Le bolide est également équipé d’un système d’échappement « Akrapovič » et d’amortisseurs unidirectionnels « Öhlins Road&Track » réglables, avec ressorts en matériaux composites. Enfin, la voiture bénéficie de pneus MICHELIN Pilot Sport Cup 2 spécialement conçus pour elle.

Un jeu d’accessoires « Nürburgring » est également disponible sur le marché australien. Contenant une batterie lithium-ion, des disques de freins en acier/aluminium, et une ceinture-harnais six points avec boucles inspirées de l’aviation, le kit contribue ainsi à alléger la masse totale de la Mégane R.S. 275 Trophy-R.

C’est la toute première fois qu’un véhicule de tourisme équipé d’un moteur d’une capacité maximum de 2,0 litres réalisait un tour chronométré sur le Circuit de l’Albert Park.

Retour en haut